Urgent

ali haidar prône l’implication des guides religieux pour la lutte contre la degradation des terre

Accueil / 15 janvier 2015

Conscientiser la communauté musulmane sur l’importance de lutter contre la dégradation de la terre. C’est l’une des missions que s’assigne le Guide de la famille omarienne. Car pour Thierno Madani Tall, le développement durable et la sécurité alimentaire passent par le respect de la nature.

IMG_5878

« Agir pour la protection de la nature de la nature ». C’est le nouveau concept de la lutte contre la dégradation de la terre que l’ancien ministre de l’environnement, Ali Haidar compte mettre en œuvre. Ce concept, selon son initiateur, vise à pousser la population à participer activement à la protection de la nature. Ce, en évitant d’abattre des arbres sans autorisation, mais de participer à planter des arbres dans les espaces publics, de ne pas utiliser des projets qui polluent l’atmosphère, entre autres.

Ali Haidar tient, par ailleurs, à préciser que « c’est par devoir citoyen », qu’il mène ce projet. D’après lui, nul ne doit être insensible à la dégradation de la nature qui est devenue un véritable fléau au Sénégal. Pour réussir sa mission, l’ancien ministre de l’environnement compte sur l’appui des guides religieux. C’est dans cette dynamique qu’il s’est rendu, hier (mercredi), chez le guide de la famille omarienne de Dakar, Thierno Madani Tall.

Ali Haidar pense que «  les guides religieux peuvent porter le combat  et amener leurs fidèles a valoriser la nature ».

En guise de réponse, Thierno Madani Tall dira, a son hôte que « la protection de la nature fait partie des recommandations du Saint Coran. C’est pourquoi, je me ferai un honneur de porter ce combat ». Le guide religieux promet également de conscientiser la communauté musulmane sur l’importance de lutter contre la dégradation de la terre. Car, pour lui, le développement durable passe par le respect de la nature.

Toutefois, pour la pérennisation de son action, Ali Haidar soutient s’être déjà rendu dans d’autres foyers religieux, notamment a Touba et a Ndiassane . « Je ferai le tour de toutes les confréries religieuses pour pousser la population à adopter un comportement positif sur la nature »indique-t-il


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

les vents de sable envahissent la region de Matam

Article suivant

Des parlementaires saluent la revitalisation annoncée du parc de Ndiahel





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

les vents de sable envahissent la region de Matam

Depuis quelques semaines des vents de sable accompagnés de poussière envahissent la région de Matam, rendant parfois...

15 January 2015