Urgent

EN TOURNEE A MATAM : L’ECOLOGISTE  ALI HAYDAR EXHORTE LES POPULATIONS A PANSER LES MAUX DONT SOUFFRE L’ENVIRONNEMENT

Accueil / agriculture-peche-foret / 23 janvier 2015

IMG_5986

L’ecologiste Haidar El Ali a effectué une tournée de quatre-vingt-seize heures dans la région de Matam.
Au cours de ce périple qui a mené le patron des écologistes , le mot qui brûlait sur toutes les lévres , c’était de protéger l’environnement ; une des raisons pour Haydar El Ali de donner la preuve que la région de Matam se trouve aux portes du désert, raison pour laquelle il préconise de multiplier les campagnes de reboisement.
Il est à noter en plus que c’est dans cette région au niveau du fleuve Sénégal que se trouvent les derniers peuplements des lamantins, une espèce hautement menacée de disparition ; les différentes rencontres avec les associations de pêcheurs «Thiouballo» qui se trouvent à Nawel et a Kanel ont permis de mettre l’accent sur l’urgence d’agir pour protéger ces espèces ; il est à noter hélas qu’au Mois d’Octobre, juste après l’inauguration du pont barrage qui se trouve sur le fleuve Ballel au niveau de Waoundé, le patron des écologistes a constaté la mort de deux lamantins ; «nous devons agir ici et maintenant pour que ces mammifères ne disparaissent a jamais, ce qui serait une catastrophe pour la nature» a conclu le numéro un des écologistes.
L’ancien Ministre de l’environnement et de la pêche s’est aussi rendu à kanel ou depuis plus de deux décennies il procède a des activités de sauvetage des lamantins ; les pêcheurs trouvés sur les lieux de capture a Weendou Kanel ( rivière de kanel) se disent en phase avec Haydar qu’ils surnomment « le commandant Coustaud du Sénégal» Nous sommes conscients des activités que mène Ali Haydar dans la région de Matam dans le cadre des opérations de sauvetage des lamantins » se réjouis Samba Sy pêcheur à Weendou-Kanel ; et notre interlocuteur poursuit en ces termes « depuis plus de vingt ans je travaille avec Ali Haydar et à l’époque j’avais pas vingt ans ; il prenait les lamantins au Weendou-kanel qu’il transportait au grand fleuve pour les libérer ; ces actions sont a encourager dans la mesure où nous les pêcheurs sommes conscients que ces mammifères sont en voie de disparition puisque menacés.
Tout en se rendant compte du danger écologique qui plane sur l’environnement , El Ali Haydar a exhorté les acteurs de l’éducation à s’engager dans le combat de reboisement ; c’est en ce sens qu’il s’est rendu à l’école de Gourel serigne dans la commune de Matam ou il a initié une activité de plantation d’arbres fruitiers ; « mon ambition est de voir les populations de Matam planter des arbres fruitiers dans toutes les maisons et avec la bonne volonté des uns et des autres, je dis que c’est un pari bien possible » a conclu l’écologiste.
Ali Haydar qui part de Matam très satisfait, a promis de revenir dans la région d’ici deux à trois mois et pour cette prochaine visite, l’accent sera surtout mis sur les procédures de sauvetage des lamantins, des mammifères dont la survie lui tient à cœur.

 


Étiquettes : , , , , , , , ,



amadou issa kane




Article précédent

Voiture hydrogène: Toyota triple sa production

Article suivant

Cet homme a planté seul une foret plus grande que Central Park





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Voiture hydrogène: Toyota triple sa production

Le géant japonais Toyota vient d'annoncer le triplement de sa production de voitures à pile à combustible roulant à l'hydrogène,...

23 January 2015