Urgent

Vélingara : des chefs de village et des élus locaux réfléchissent sur le trafic de bois

Accueil / agriculture-peche-foret / economie verte / 26 janvier 2015

Des chefs de village et des élus locaux ont engagé, lundi à Vélingara, une réflexion sur les activités frauduleuses de bois le long de la frontière entre la Gambie et le Sénégal, a constaté le correspondant de l’APS.

La rencontre est organisée sous l’égide de Gallé Barry, maire de la commune de Sinthiang Koundara, une localité du département de Vélingara (sud).

‘’La réunion concerne les agents du service des eaux et forêts, l’élevage, les exploitants forestiers, les comités de surveillance, les associations qui protègent l’environnement, les élus locaux et les chefs de village de la Gambie situés à la frontière’’, a expliqué M. Barry à l’APS.

‘’L’objectif de cette réunion est de partager la réflexion sur les activités frauduleuses de bois que nous notons avec regret le long de la frontière entre la commune de Sinthiang Koundara et des villages gambiens frontaliers à notre collectivité locale’’, a-t-il précisé.

Au cours des débats, beaucoup d’intervenants ont pointé un doigt accusateur sur des chefs de village et certains membres des comités de surveillance qui ‘’acceptent des pourboires au détriment des populations’’.

‘’Tous les jours, des fraudeurs de bois dont la coupe est interdite par la loi sénégalaise transitent vers la Gambie voisine. Ceci avec la complicité de certains chefs de village et d’autres personnes influentes’’, a dit Mbaye Sy Badiane, chef de triage des eaux et forêts de Sinthiang Koundara.

Gallé Barry signale qu’il y a souvent des conflits le long de la frontière. ‘’Nous sommes un même peuple. Nous devons donc consolider les liens fraternels qui nous lient. Je crois que cette réunion permettra d’attirer l’attention des uns et des autres sur la fraude de bois qui peut être source de conflits’’, espère le maire de Sinthiang Koundara.

Des comités de vigilance comprenant tous les acteurs seront mis sur pied pour barrer la route aux fraudeurs de bois le long de la frontière.

‘’Je tiens à féliciter solennellement l’Association des communicateurs amis de la nature (ASCAN) dont le travail est +remarquable+ dans le domaine de la protection de l’environnement dans plusieurs communes du département de Vélingara’’, a dit le maire de Sinthiang Koundar


Étiquettes : , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Transparence dans la pêche maritime: Greenpeace salue l'engagement du président mauritanien 

Article suivant

Vers le lancement d'un collecteur de données atmosphériques et océanographiques





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Transparence dans la pêche maritime: Greenpeace salue l'engagement du président mauritanien 

L’ONG Greenpeace a salué lundi, dans un communiqué transmis à l’APS, l'engagement du président mauritanien Mouhamed...

26 January 2015