Urgent

Les fidèles catholiques sont appelés à fructifier la terre

Accueil / agriculture-peche-foret / 26 février 2015

cathedrale dakarLes fidèles catholiques sont appelés à fructifier la terre. Pour ce temps de Carême, le Comité catholique contre la faim et pour le développement (Ccfd-Terre Solidaire) soutient que seule la nature peut régler la question de la faim. De ce fait, l’engagement de tout chrétien est demandé comme effort de Carême.
Le Comité catholique contre la faim et pour le développement (Ccfd-Terre Solidaire) appelle à un retour à la terre pour lutter contre la faim et le sous développement. En ce temps de Carême 2015, à travers un message, le Ccfd-Terre Solidaire a soutenu que les enjeux internationaux en cette année (2015) sont nombreux et essentiels à toute l’humanité et aux générations futures. «C’est au cœur de ce monde en pleine ébullition que nous allons entrer dans cette période de Carême. Un monde qui accélère sans cesse, un monde où les peuples, les cultures et les identités multiples s’entrechoquent parfois, se divisent souvent mais partagent assurément une même terre».

Et de poursuivre: «un monde en transformation qui nous somme de changer: changer notre rapport à la Création et à toutes les ressources qu’elle offre, changer notre rapport aux autres, aux plus proches comme aux plus lointains». En suivant les pas du Christ, le Ccfd-Terre Solidaire déclare que malgré cette situation vécue sur terre, tout chrétien peut participer à la construction d’un monde fondé sur la fraternité et le respect de la Création. A cet effet, il estime que la solidarité internationale est un chemin de spiritualité et c’est avec chaque homme et femme de bonne volonté qu’ils pourront cheminer.

Parlant de la transition écologique, le Ccfd souligne qu’elle est devenue une grande cause mondiale. Car, il ne s’agit pas seulement de dégradation de l’environnement, d’appauvrissement des ressources naturelles ou de menace climatique, mais de la nécessité de changer de modèle de développement.  A ce propos, François Euvé, jésuite, déclare: «ce n’est pas un luxe de pays riches puisque les pays les plus pauvres risquent d’en souffrir d’autant plus qu’ils n’ont pas toujours les moyens de s’adapter aux nouvelles conditions de vie. Nous sommes tous embarqués dans un seul monde et nous sommes tous interdépendants».

Sur le plan de l’engagement de l’Eglise dans l’écologie, le jésuite souligne que depuis les années 1960, des communautés chrétiennes se sont engagées dans la réflexion et dans l’action. «Les institutions catholiques n’ont pas toujours été à la pointe du combat, mais des raisons théologiques poussent à l’engagement», a-t-il attesté.


Étiquettes : , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Les mafias du trafic d’animaux poussent les espèces à l’extinction

Article suivant

L’Europe fait une annonce décevante sur le climat





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Les mafias du trafic d’animaux poussent les espèces à l’extinction

La diversité animale est attaquée de toutes parts et mise en péril par les trafics en tout genre, notamment celui...

23 February 2015