Urgent

RA�formes fonciA?res, les paysans listent leurs attentes

Accueil / agriculture-peche-foret / 28 février 2015

0 PAYSANSLes travailleurs et habitants de la terre, en zones rurales, ne voudraient pas A?tre lA�sA�s et dA�possA�dA�s de leurs terres. Ca��est en cela qua��ils font passer leurs dolA�ances A� travers les rA�seaux de la sociA�tA� civile, spA�cialisA�s sur les questions de droits fonciers et agricoles. Les paysans ont rA�itA�rA� leurs attentes, hier, lors da��une confA�rence tenue par un rA�seau da��Ong dA�nommA�A�: Cadre de rA�flexion et da��action sur le foncier (Crafs), sous le thA?meA�:A�A�Des principes paysans pour une gouvernance responsable et durable de nos terroirsA�. Les reprA�sentants des Ong souhaitent que la��Etat prenne en compte les intA�rA?ts des populations rurales dans le cadre des rA�visions de la loi sur leA� domaine national, des travaux de la commission des rA�formes fonciA?res, ainsi que da��autres politiques de rA�formes fonciA?res.

A�Les agriculteurs qui sont producteurs, A�leveurs, pA?cheurs, artisans ont besoin da��aide pour faire face au phA�nomA?ne da��accaparement de leurs terres qui a comme consA�quence la��appauvrissement des populations et la destruction de la��environnementA�, soutient MariA?me Sow de la��Ong Enda Cacid. Mme Sow sa��est, en outre, fA�licitA�e de la��appel A� uneA� gestion rationnelle des ressources, lancA� par le chef de la��Etat. Une invite qui vise A� lutter contre la dA�sertification car, note-t-elle, A�la��agriculture peut aussi A?tre facteur de dA�sertificationA�. A en croire Mme Sow, ce combat est A� mener avec les paysans qui sont aussi des scientifiques, car ils ont pu dA�velopper des rA�siliences, bien avant que des mA�thodes modernes ne soient inventA�es.

Membre de la mA?me organisation, Cheikh Tidiane GuA?ye rappelle que cette rencontre vise A� rA�flA�chir autour de la problA�matique du foncier. Il ajoute que la rA�union est dans un processus entamA� bien longtemps en tenant compte de la gouvernance sous rA�gionale des ressources locales. De la��avis de M. GuA?ye, le capital, la terre et le travail sont essentiels pour pouvoir crA�er de la richesse. Ca��est en cela que la prise en compte des paysans sera un bon point, car tout ce que les travailleurs de la terre veulent est que leurs terroirs soient sA�curisA�s. Il sa��agit maintenant de rA�flA�chir sur le comment. M. GuA?ye met A�galement la��accent sur la question de la��investissement en soutenant qua��il est important de dA�velopper des mA�canismes avant la��arrivA�e des investisseurs.

Sept points essentiels A� soumettre A� la Commission

Mamadou C. KanoutA� de la��Ong Cocidev rA�vA?le que les paysans exigent sept choses, aprA?s sept ans de rA�flexion. Le besoin da��A?tre A�difiA�s sur la possession des terres, da��A?tre sA�curisA�s, informA�s sur leurs droits en prA�sence de A�la��envahisseurA�, de revisiter les lois lorsqua��il y a des phA�nomA?nes naturels tels que la sA�cheresse, le tarissement de fleuvesa��, et enfin de donner plus de forces au pastoralisme. Ces dolA�ances paysannes seront remises A� la Commission chargA�e des rA�formes. M. KanoutA� rappelleA�que les populations dA�pendent de trois manivelles que sont les tA�lA�coms, la��industrie extractive (qui sont dA�jA� entre les mains des multinationales) et la��agriculture qui est A� mA?me de soutenir une croissance inclusive, car A�tant pratiquA�e par prA?s de 65 % de la population.

Il saisit, en outre, la��occasion pour revenir sur le parcours du combat pour le foncier. A�NotreA�rA?le a consistA�, dans les annA�es 2000, A� rendre visible le phA�nomA?ne da��accaparement des terres. Il y a eu ensuite la protestation A� travers les mA�dias, les dA�crets et campagnes. Maintenant, nous sommes A� la phase de propositionA�, rA�sume-t-il, rappelant que les recommandations seront soumises A� la Commission des rA�formes, mise sur pied en mars dernier.

Des actions qui, selon lui, ont pour consA�quence la diminution du phA�nomA?ne de la��accaparement grA?ce A� la��appel au moratoire sur les acquisitions de terres, lancA� en 2011. Ainsi, A�le phA�nomA?ne est beaucoup plus contrA?lA� pour devenir une sorte de pA�dale douce pour la��acquisition de terres. Ce qui contribue A� la sA�curisation de la��espace familialA�. De la��avis de KanoutA�, le SA�nA�gal et la��Afrique doivent da��abord A?tre des mA?res porteuses avant da��A?tre le nourricier da��autres continents. Aciclovir costa rica order atarax cheap Bentyl


Étiquettes : , , ,



Vision Verte




Article précédent

FORUM SUR LA GESTION DES FORETS DU DEPARTEMENT DE BIGNONA

Article suivant

ArrA?ter le dA�sert du Sahel grA?ce au bocagea�� normand !





Vous aimerez aussi



1 commentaire

sur 28 February 2015

C’est l’une des soz ls plus importants pr l dvlopmnt d’un peuple!!!



Laisser un commentaire


Plus d'articles

FORUM SUR LA GESTION DES FORETS DU DEPARTEMENT DE BIGNONA

Houses for sale in coolock artane Dans le cadre de la stratA�gie de gestion concertA�e des forets du dA�partement...

27 February 2015