Urgent

KOLDA : Les femmes réclament un meilleur accès à la terre

Accueil / agriculture-peche-foret / 11 mars 2015

koldaLes femmes de Kolda demandent l’application des textes sur le droit d’accès au foncier. Elles estiment qu’il reste encore beaucoup à faire dans ce domaine.
Malgré les progrès réalisés au cours de ces dernières années, le droit d’accès des femmes au foncier n’est pas encore pleinement appliqué au Fouladou. C’est du moins le constat fait par les participantes à la journée internationale de la femme célébrée ce 8 mars à Kolda. Le thème choisi cette journée, à Kolda, porte sur la problématique de l’accès des femmes à la terre avec comme marraine Mariama Sarr, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance. Les représentantes des groupements et associations des femmes de la commune ont profité de cette manifestation pour plaider un respect strict des textes relatifs au droit des femmes à la propriété foncière.  «A l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme organisée le 8 mars de chaque année à Kolda, à l’instar des autres régions du Sénégal et du reste du monde, « Fine Daw » (Levez-vous et au travail) s’associe aux femmes du reste du monde pour marquer l’évènement dans toute sa dimension.
Le thème national retenu cette année est l’autonomisation de la femme car qui libère la femme, libère en même la famille et le monde entier », déclare Ndèye Marème Diallo, coordonnatrice nationale du mouvement « Fine Daw ». Elle invite les autorités compétentes à prendre les mesures idoines pour permettre aux femmes d’accéder plus facilement à la terre. Elle réclame une plus grande implication de la gent féminine dans les commissions régionales d’attribution du foncier, l’accès au crédit et la gestion des ressources forestières pour éradiquer la pauvreté notamment dans le monde rural. Elle remercie le président de la République, Macky Sall, pour l’intérêt qu’il accorde aux femmes de Kolda qui viennent de bénéficier d’un financement de 600 millions de FCfa. Le troisième adjoint au maire de Kolda, Djeynaba Diack, a saisi cette occasion pour magnifier la bravoure des femmes du Fouladou et du Sénégal qui, malgré les contingences, se battent avec courage et abnégation pour défendre leurs droits. Elle salue l’esprit d’ouverture et le sens de responsabilité de la femme casamançaise pour la consolidation de la cohésion sociale et le retour de la paix.


Étiquettes : , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

(video) Ali Haidar tire la sonnette d'alarme

Article suivant

ZONE DES NIAYES Les populations décrient une exploitation abusive de la ressource





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

(video) Ali Haidar tire la sonnette d'alarme

Ali Haidar annonce l'arrivée dans les prochaines heures des vents de poussière venant du désert du Sahara.Une situation...

8 March 2015