Urgent

MA�tA�o : mieux vaut prA�venir que guA�rir

Accueil / changements climatiques / 28 mars 2015

Bien sA�r, cela suppose de penser sur le long terme, mais les pays du continent auraient tout A� gagner A� investir dans la recherche sur les alA�as climatiques. L’enjeu, A�conomique notamment, est A�norme.

PrA�voir le temps qu’il fera demain ? A� quoi bon, puisqu’il n’est pas encore possible d’enrayer la course des nuages ? Les gouvernements africains commencent pourtant A� s’intA�resser de prA?s A� la science dA�sormais trA?s pointue qu’est la mA�tA�orologie. La preuve, nombre d’entre eux A�taient rA�unis mi-fA�vrier A� Praia, au Cap-Vert, A� l’occasion de la troisiA?me session de la ConfA�rence ministA�rielle africaine sur la mA�tA�orologie (Amcomet). « Nous sommes vouA�s A� vivre avec des contingences climatiques alA�atoires, a insistA� le prA�sident cap-verdien Jorge Carlos de Almeida Fonseca. Mieux vaut donc pouvoir compter sur les progrA?s de cette science avA�rA�e. Nos pays ne se prA?tent plus au jeu de la navigation A� vue. »

En la matiA?re, pourtant, la situation n’est guA?re reluisante sur le continent. « Alors qu’elle reprA�sente un cinquiA?me de la superficie totale des terres A�mergA�es de la planA?te, l’Afrique dispose du rA�seau d’observation terrestre du temps et du climat le moins dA�veloppA� parmi tous les continents, un rA�seau qui se dA�grade et qui n’atteint que 1/8 de la densitA� minimale exigA�e par l’Organisation mA�tA�orologique mondiale [OMM] », constate l’Amcomet. Une analyse qui se vA�rifie au cas par cas.

A� titre d’exemple, si la France dispose de plus de 2 000A�points de mesure (pluviomA�trie, tempA�ratures, vents, etc.) et de nombreux observateurs bA�nA�voles, le SA�nA�gal -A�qui fait pourtant partie des pays les mieux A�quipA�s du continentA�- ne compte qu’environ 25A�stations mA�tA�o, 150A�employA�s et 350A�postes pluviomA�triques. Quant au service de mA�tA�orologie du jeune Soudan du Sud, il se rA�sume A� une quarantaine d’employA�s et A� un budget inexistant, si l’on en croit son directeur, Mojwok Ogawi Modo -A�alors mA?me que le pays est rA�guliA?rement en proie A� de graves inondations…

acquire nolvadex L’agriculture souffre d’un manque d’anticipation sur les alA�as climatiques Isoniazid cost

« Il nous faut un plaidoyer au plus haut niveau pour expliquer que la mA�tA�orologie est un service public, insiste Ousmane Ndiaye, chef du dA�partement recherche et dA�veloppement de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la mA�tA�orologie du SA�nA�gal. Il a certes un coA�t A�norme et ne peut A?tre directement rentabilisA�, mais il est essentiel pour la protection des services et des biens. » Que l’aviation ou la navigation maritime aient besoin de prA�visions mA�tA�orologiques ne paraA�t pas surprenant, mais bien d’autres secteurs ont beaucoup A� perdre en n’anticipant pas les alA�as climatiques.

D’abord et avant tout, l’agriculture, qui ne peut plus se permettre de fonctionner sur des modA?les anciens. « Imaginez le coA�t, poursuit Ousmane Ndiaye, s’il pleut aprA?s que l’engrais a A�tA� rA�pandu. Le sol est lessivA�, et il ne reste plus qu’A� recommencer. De mA?me, si les agriculteurs sA?ment A� la premiA?re ondA�e et que les dix jours suivants sont secs, ils n’ont plus qu’A� racheter des semis. »

Les exemples de ce genre peuvent A?tre multipliA�s A� l’infini. En matiA?re d’A�nergie, l’ensoleillement dA�termine la possibilitA� d’installer des panneaux solaires quand la production hydroA�lectrique dA�pend d’un bon fonctionnement des barrages -A�et donc d’une bonne anticipation de l’A�tiage et des crues. CA?tA� tourisme, certaines activitA�s de plein air ne peuvent A?tre pratiquA�es sereinement sans un bulletin mA�tA�o sA�rieux. MA?me le domaine de la santA� subit l’influence du climat. « Le paludisme, comme d’autres maladies vectorielles, est saisonnier, dit Ndiaye. PrA�venus en avance d’un surcroA�t d’humiditA�, les gens peuvent rA�agir et se protA�ger. Il en va de mA?me avec la poussiA?re, qui favorise les A�pidA�mies de mA�ningite. »nolvadex reviews


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

ZIGUINCHOR : RENCONTRE Da��ECHANGE ET DE CONCERTATION POUR LA MISE EN PLACE Da��UN SYSTA?ME DE GESTION INTA�GRA� DES DA�CHETS DANS LA COMMUNE

Article suivant

Edito Actuvert





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

ZIGUINCHOR : RENCONTRE Da��ECHANGE ET DE CONCERTATION POUR LA MISE EN PLACE Da��UN SYSTA?ME DE GESTION INTA�GRA� DES DA�CHETS DANS LA COMMUNE

La rencontre sa��est dA�roulA� dans un hA?tel de la place, elle a A�tA� prA�sidA�e par la��adjoint au prA�fet...

27 March 2015