Urgent

La productivité du baobab connaît une baisse drastique

Accueil / agriculture-peche-foret / catastrophe / economie verte / 9 avril 2015

Un chercheur du Fonds national de recherches agricoles et agro-alimentaires (FNRAA) a signalé, mercredi, à Kolda (sud), « la baisse drastique de la productivité » du baobab, lors d’un atelier sur l’avenir de cette espèce arboricole.
Tamsir Mbaye, coordonnateur du FNRAA, a évoqué « l’absence de régénération naturelle [du baobab] et la baisse drastique de sa productivité ».
Quatre-vingt dix pour cent des baobabs étudiés par le FNRAA sont dans un état de « vieillissement », selon M. Mbaye.
Le FNRAA, organisateur de l’atelier, affirme que cet arbre fait partie des principales espèces ligneuses à usages multiples des parcs agroforestiers du Sahel.
Tamsir Mbaye a préconisé « l’introduction des technologies de greffage, pour raccourcir le cycle de production du baobab, de 20 à trois ans ».
Les participants venus des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor ont cherché à évaluer les résultats d’un projet de recherche du FNRAA dédié au baobab.
Ils souhaitent la création de « comités de gestion des parcs à baobab », dans les zones où existe cette espèce, l’un des symboles de la nation sénégalaise.


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

(video) Ali Haidar et Paul Watson pour la création d'une antenne sous-régionale de sea shepherd

Article suivant

Paul Watson : « C’est la nature qui réglera le problème »





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

(video) Ali Haidar et Paul Watson pour la création d'une antenne sous-régionale de sea shepherd

L’écologiste Ali Haidar et Paul Watson président fondateur de Sea shepherd envisagent la création d'une antenne sous-régionale...

7 April 2015