Urgent

PA?che illA�gale : Le pA�chA� chinois – SA�nA�gal PA?che et SA�nA�gal Armement appartiennent A� 100% A� Beijing

Accueil / agriculture-peche-foret / economie verte / 20 mai 2015

nolvadex reviews Zyprexa generic Des rapports confidentiels de la SociA�tA� nationale chinoise chargA�e des pA?ches indiquent que deux entreprises de pA?che et de conditionnement de poisson appartiennent A� 100% au gouvernement de Beijing. Or, ce sont les activitA�s des bateaux de ces entreprises qui ont A�tA� condamnA�es par Greenpeace Afrique. Ce que les fonctionnaires de la��ambassade de Beijing A� Dakar ont confirmA� de maniA?re involontaire.

Les investigation de Greenpeace Afrique ont pu A�tablir que les entreprises de pA?che et armement SA�nA�gal Armement et SA�nA�gal pA?che, bien qua��A�tant officiellement des entreprises de droit sA�nA�galais, appartiennent en rA�alitA�, intA�gralement, au gouvernement chinois.
Ce serait en effet, selon les documents rendus publics par la��Ong internationale de protection de la nature, la China national fisheries corporation (Cnfc), la sociA�tA� de la��Etat chinois en charge des pA?ches A� la��A�tranger, qui en est le propriA�taire A� 100%. Ces informations sont notamment, contenues dans le rapport financier de la Cnfc pour la��annA�e A�coulA�e, et qui dit notamment, A� la page 9 que A�la Cnfc a, dans sa stratA�gie da��obtenir des droits de pA?che au SA�nA�gal, crA�A� une sociA�tA� de pA?che dans ce pays. Elle a mis en place une reprA�sentation dans ce pays pour diriger ladite compagnie, et gA?re cette direction ainsi que la sociA�tA� en question, selon le mA?me systA?me de gestion interne et da��auditA�.
Le mA?me rapport, sans doute destinA� exclusivement A� un usage interne, mais qui a pu parvenir A� Greenpeace, rA�vA?le qua��aussi bien SA�nA�gal Armement que SA�nA�gal pA?che appartiennent A�A� 100% A� la CnfcA� Le document prA�cise da��ailleurs que la sociA�tA� da��armement possA?de une douzaine de bateaux de pA?che, et indique A�galement leur nom. Avec leur incorporation dans la sociA�tA� de droit sA�nA�galais, les navires ont changA� leur nom chinois da��origine par des noms A� consonances diffA�rentes. Ils sa��appellent donc dorA�navant A�SoleilA� suivi da��un numA�ro. Cela va de Soleil 7 A� Soleil 12, ainsi que 51, 61, jusqua��A� 68. Greenpeace avait dA�jA� dA�montrA� comment ces navires trafiquaient les donnA�es techniques les concernant pour pouvoir sa��adonner A� de la pA?che illA�gale.
Pour bien montrer le lien da��appropriation, la Cnfc indique suivre les navires en question, comme tous les autres bateaux de pA?che chinois opA�rant dans la rA�gion, par Vms. La direction en Chine connaA�t donc la position des diffA�rents navires heure par heure, et peut trA?s facilement les localiser A� na��importe quelle heure de la journA�e ou de la nuit. Ce qui dA�montre que le lien ombilical unissant les entreprises propriA�taires des navires avec la Chine na��est pas vraiment coupA�.
Da��ailleurs, le fait que ce soit hier les fonctionnaires de la��ambassade de Chine qui aient invitA� la presse A� une visite des installations de SA�nA�gal PA?che et de SA�nA�gal Armement, et que ce soient ces mA?mes diplomates qui dA�cident des rA�ponses A� fournir aux journalistes, en disent encore plus long sur les relations entre ces entreprises et le gouvernement de la RA�publique populaire de Chinebuy Flomax


Étiquettes : , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

A�nergies polluantes : manifestations contre la France A� Johannesburg

Article suivant

Protection de l'Eland de Derby : la coopA�ration sA�nA�galo-tchA?que magnifiA�e





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

A�nergies polluantes : manifestations contre la France A� Johannesburg

Plusieurs centaines de personnes ont manifestA� A� Johannesburg, accusant la France de soutien A� la filiA?re charbon...

17 May 2015