Urgent

Boyan Salt, le génie de 20 ans qui veut nettoyer les océans de la planète

Accueil / international / 7 juin 2015

Pour remédier au problème de la pollution qui frappe les océans terrestres, un jeune Néerlandais a crée un vaste projet The Ocean Cleanup et une invention qui pourrait permettre de nettoyer l’océan Pacifique en l’espace de 10 ans.Boyan Slat est un jeune écologiste hollandais de 20 ans, mais il est surtout un idéaliste qui rêve d’avoir des océans propres.

Pour cela, il a imaginé un projet fou : nettoyer tout l’océan Pacifique d’ici 10 ans. « Prendre soin du problème des ordures dans les océans du monde est l’un des plus grands défis environnementaux auquel l’humanité doit faire face aujourd’hui », explique-t-il.

C’est alors qu’il était en vacances que le jeune homme a constaté la pollution qui frappait les océans. En faisant des recherches, il s’est alors rendu compte qu’il n’existait pas ou peu de projets à grande ampleur visant à nettoyer les océans. Partant de sa propre initiative, Boyan s’est ainsi mis à imaginer différents prototypes. Un projet ambitieux mais viable  A 17 ans seulement, et après qu’on lui a dit que cela ne fonctionnerait jamais, il a rassemblé une équipe de volontaires et récolté 100.000 dollars (environ 90.000 euros) pour réaliser une barrière de 40 mètres près des îles des Açores.

Quelques temps après, il sortait une étude de faisabilité de 500 pages avec une conclusion prometteuse : son idée peut fonctionner. C’est ainsi que l’aventure « The Ocean Cleanup » a réellement démarré. Chaque année, quelque 8 millions de tonnes de plastiques sont déversées dans les océans explique Boyan Slat sur le site du projet.
De fait, « au moins 5,25 billions de morceaux de plastique se trouvent actuellement dans les océans, dont un tiers est concentré » dans le fameux continent de plastique rencontré dans le Pacifique nord. Pour y remédier, le jeune génie a imaginé d’énormes barrières flottantes.

L’objectif est de les placer à un endroit où les marées créent des espèces de tourbillons et de laisser les détritus de plastique être pris au piège dans le dispositif en forme de V. Ce dernier forme ainsi un obstacle à déchets et comme il n’est pas équipé de filets, il ne gène pas la vie sous-marine, ciblant uniquement la collecte de déchets flottants.

La plus grande structure marine jamais déployée Le dispositif a déjà été testé et a montré des résultats prometteurs, ce qui a permis de récolter quelque deux millions de dollars (environ 1,8 million d’euros) pour poursuivre le projet.
La prochaine étape est désormais de mettre en place des opérations à plus grande échelle courant 2016.

Ce dispositif devrait ainsi être déployé au large des côtes de Tsushima, une île située entre le Japon et la Corée du Sud. Long de 2.000 mètres, il sera la plus grand structure jamais déployée dans l’océan (battant ainsi le record de 1000 mètres détenu jusqu’ici par la Tokyo Mega Float). Il devrait être mis en place pour 2 ans, récoltant les déchets avant de les renvoyer à Tsushima, où le plastique devrait être utilisé comme une source d’énergie alternative.
Et ceci n’est que le début pour l’équipe de The Ocean Cleanup particulièrement confiante. « D’ici 5 ans, après avoir déployé le dispositif à plusieurs reprises et à des échelles de plus en plus importantes, The Ocean Cleanup a pour but de mettre en place un dispositif de 100 km de long pour nettoyer environ la moitié des déchets se trouvant dans le Pacifique entre Hawaii et la Californie », a-t-elle confié.


Étiquettes : , , , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Quels sont les risques environnementaux et sociaux d'un forage pétrolier en milieu marin au Sénégal ?

Article suivant

(Sedhiou) le gouverneur invite les élus locaux à jouer leurs rôle pour préserver la nature





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Quels sont les risques environnementaux et sociaux d'un forage pétrolier en milieu marin au Sénégal ?

L’économie du Sénégal est principalement fondée sur le tourisme et la pêche, sources principales de revenus pour de nombreux...

7 June 2015