Urgent

(Sedhiou) le gouverneur invite les élus locaux à jouer leurs rôle pour préserver la nature

Accueil / agriculture-peche-foret / 8 juin 2015

Le pillage des ressources naturelles  n’a pas laissé indifférent les autorités locales, administratives de Sédhiou, ils ont à l’unanimité dénoncé l’agression de l’environnement. Le gouverneur assimile le thème de cette édition à une véritable alerte « sept milliards de rêves, une seule planète, consommons avec modération », s’exclame t-il.M Ndiaye poursuit que «  la pollution de notre environnement exacerbe la pauvreté surtout en milieu rural », fait il savoir. La pêche illégale n’a pas aussi échappé  à l’appel  de l’exécutif régional en chef ,sur ce il a déploré l’usage des  filets  non conventionnels  qui causent  énormément de dégâts aux espèces halieutiques  .Le premier adjoint du maire de Sédhiou Abdoulaye Coly a demandé à l’assistance de faire un tour dans les régions  quasi désertiques  du  Nord du Sénégal  pour voir de visu ce qui guette la région .M Coly conseille aux uns et autres de planter un arbre à la mémoire d’un ancêtre disparu .Il s’est félicité de l’effort du service des eaux et forets qui veille au grain et qui  envisage  de renouveler le paysage boisé de la ville. Le premier secrétaire élu du conseil départemental de Sédhiou El hadji Abdoulaye Souané s’interroge sur  la délivrance tout azimut de permis d’exploitation .M Souané explique «  l’arbre même s’il est planté au sein de votre champs  n’importe qui peut venir le couper en se munissant d’un permis, qui l’autorise ? », se demande t-il. La troupe théâtrale Tessito qui a présenté un sketch en dénonçant   les méfaits de la matière plastique. Le tableau présenté par les artistes qualifie les destructeurs de la forêt  « de délinquants ». Le directeur régional de l’environnement (DRE) Assane Diop a émis quelques bonnes pratiques qui consiste à consommer avec modération les ressources que la nature nous a gracieusement offert .En outre monsieur Diop conseille la pratique en grande envergure  de l’agroforesterie « comme l’a montré le PADEC », explique t-il .D’ailleurs il ajoute que cette journée a été célébrée à Sédhiou grâce à l’appui du projet d’appui pour le développement en Casamance(PADEC). Ce projet grâce à ses interventions dans la région les populations ont adopté un changement  adéquat dans l’exploitation de la forêt comme en témoigne monsieur Diop  .Le directeur a vivement remercié la participation des jeunes volontaires de l’environnement qui ont mené des activités de sensibilisation pour protéger la nature. A la fin de la cérémonie le gouverneur et sa délégation ont visité des stands de femmes  qui pratiquent la transformation des produits forestiers.

Par Morikeba Demba


Étiquettes : , , , , , , , , ,



morikeba demba




Article précédent

Boyan Salt, le génie de 20 ans qui veut nettoyer les océans de la planète

Article suivant

Climat: le G7 en faveur d’une baisse « importante » des émissions de CO2





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Boyan Salt, le génie de 20 ans qui veut nettoyer les océans de la planète

Pour remédier au problème de la pollution qui frappe les océans terrestres, un jeune Néerlandais a crée un vaste projet...

7 June 2015