Urgent

Le mur du Canal 4 effondrA�, MA�dina, Fass Delorme, Gueule TapA�e eta��Point E immergA�s : catastrophe pluviale A� Dakar

Accueil / 18 août 2015

La nuit aura A�tA� incontestablement longue, ce lundi. Dakar sa��est noyA�e dans les fortes averses qua��elle a reA�ues, vers les coups de 18 heures. RA�sultat : les dA�gA?ts se passent de commentaires. Et preuve symptomatique que la capitale sA�nA�galaise a souffert le martyre : le Canal 4 sa��est effondrA�, sous le regard de Ahmeth Khalifa Niasse qui se noyait, au mA?me moment.

Ses nombreux milliards F Cfa na��ont pas pu le sauver. MA�dina, Fass DA�lorme, Gueule TapA�e doutaient de leur identitA� et avaient fini par cA�dA� aux fortes pluies. Pendant ce temps, la banlieue entamait une nuit longue, trA?s longue mA?me. Plus qua��un jour sans pain ! Bienvenue A� bord pour une promenade nocturne dans les sites sous les eaux.

Il a plu des cordes, ce lundi aprA?s-midi, sur Dakar. Des vagues da��eaux dA�ferlantes sur la capitale. Beaucoup de dA�gA?ts causA�s et notA�s A�a-et-lA�. AprA?s le week-end pluvieux du 06 au 09 aoA�t derniers, ca��est la deuxiA?me fois, en une semaine, que le ciel ouvre ses vannes sur Dakar.

Une promenade a permis de jauger la��ampleur des dA�gA?ts. Au quartier de la MA�dina que nous avons visitA� alors qua��il pleuvait encore de fortes averses, les populations se dA�merdent pour faire face A� la furie des eaux.

Sceaux A� la main, pantalons retroussA�s jusqua��aux genoux, elles se dA�merdent pour se frayer un passage et accA�der dans leurs maisons. La��A�lectricitA� est coupA�e, plongeant le quartier dans les tA�nA?bres. Impuissantes, les populations sa��en remettent au Ciel.

Les automobilistes, quant A� eux, sont bloquA�s. Des files indiennes de voitures longent la voirie. Du cA?tA� de la Corniche Ouest, mA?me constat et mA?me dA�cor. Les vA�hicules sont stationnA�s sur des kilomA?tres. A�a klaxonne. Mais aucun vA�hicule ne bouge. Dakar a peur et a bu le calice jusqua��A� la;

La digue de protection du Canal 4 effondrA�e, la maison da��Ahmed Khalifa Niassa��inondA�e

Nous empruntA?mes la Rue 6. Il na��y a aucune chance. Tout est bloquA�. Les chauffeurs se dA�mA?nent comme de beaux diables. Au niveau de la��avenue Blaise Diagne, A� hauteur du rond-point de Sahm, ca��est un autre monde. On se croirait dans un fleuve. Comme une crue du Nil, les eaux dA�bordent. Les piA�tons comme les vA�hicules avancent A� pas de camA�lA�on.

A hauteur de la��Ecole Manguiers 2, pourtant A� quelques mA?tres du Canal 4, les eaux dictent leur loi. MA?me le A�petit Palais da��Ahmed Khalifa Niass na��est pas A�pargnA�. La��esplanade de sa rA�sidence est remplie da��eau. Ses nombreux milliards F Cfa na��y peuvent rien. Et son salut, il ne la��a dA� qua��A� des enfants rA�quisitionnA�s, qui tentent de sauver ce qui peut la��A?tre encore. Avec des sceaux, les eaux sont dA�versA�es sur la��avenue Cheikh Anta Diop. Qua��A� cela ne tienneA�!A�A�Le ciel est bien dA�cidA� A� A�punirA� les populations de Dakar ce lundi.

Le vA�hicule avance tant bien que mal. La��avenue Cheikh Anta Diop est plus qua��impraticable. Il faut bifurquer A� droite et engager la voie de Colobane. Peine perdueA�! Dakar connait un nouveau visage. Le mur du Canal 4 ne tient plus, doute de son identitA� puis sa��effondre. Ca��est le combleA�!

Dans le noir, les voitures A�teignent leurs moteurs. Pour ne pas se noyer dans le gasoil qui coA�te cher. Le Point E et la Gueule TapA�e ont aussi connu, cette aprA?s-midi, le mA?me sort. Les populations sont barricadA�es dans leurs maisons, pou fuir auxa��inondations. Dakar devient, en quelques heures, une capitale A� la mine hideuse.

Au moment oA? nous mettions sous presse, nous apprA�mes que dans la banlieue, la situation est pire. LA� bas, ca��est la peur gA�nA�ralisA�e. Et la nuit a dA� commencer A� A?tre longue, trA?s longue mA?me. Plus qua��un jour sans pain. Ca��est A�a aussi le SA�nA�gal : quand les paysans implorent le Ciel pour qua��il ouvre ses vannes, A� Dakar, les populations ont le regard rouge, A� chaque fois que les nuages sa��amoncellent.

actusen Order generic amoxil cheap Bentyl buy atarax


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,



amadou issa kane




Article précédent

La��autonomie par les A�nergies renouvelables

Article suivant

DAKAR : aprA?s la pluie, la sale temps dans les quartiers





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

La��autonomie par les A�nergies renouvelables

buy nolvadex Les rA�ajustements pour faire face A� la conjecture A�conomique sont de plus en plus nA�cessaires dans...

17 August 2015