Urgent

« Le senegal infraction de peche et aux directives des volontaires de la FAO »

Accueil / agriculture-peche-foret / opinion / 28 août 2015

LE SENEGAL EN INFRACTION DE PECHE ET AUX DIRECTIVES VOLONTAIRES DE LA FAO
Suite à la récente sortie du Dr Sogui DIOUF vétérinaire sur le cas de la liquidation de la société Africamer ,les sénégalais dans leur grande majorité s’interrogent sur les faits qui impliquent le ministre de la pêche et des affaires maritimes Mr Oumar GUEYE à tout se permettre pour le bradage des ressources dans le secteur de la pêche.
La présence des russes par la fenêtre et avec la substitution des licences de chalut de fond en licence de pêche des pélagiques destinés à la farine de poisson voire d’autres faits d’une constance de culpabilité dans la commission des infractions multiples (non respect des directives volontaires de la FAO sur la sécurité alimentaire , le code de la pêche article 25 loi 9832 du 14 avril 1998 et la réforme de juin 2015 dont ses changements comme moyens de truquer les textes pour offrir des accès aux possibilités de pêche au profit des russes ) constituent des preuves de non respect des sénégalais et des conventions internationales de la pêche.
Pour rappel la liquidation de la société Africamer ne peut pas être un prétexte de livrer notre mer aux et ses ressources de forte dépendance de la consommation humaine aux russes qi ont des objectifs de transformation des produits en farine de poisson destinée aux animaux.
Cette liquidation est la suite logique de la promesse de licences faite aux russes par Monsieur le Ministre Oumar GUEYE lors de sa participation au forum ders investisseurs en Russie accompagné d’un groupe de personnes agissant pour leur développement propre contre les intérêts nationaux.
Il est clair que Mr Oumar GUEYE se signale contre l’avenir de la pêche et le destin des communautés de pêcheurs mais la réponse visant la mobilisation pour une plainte au tribunal international à Hambourg (Allemagne ) contre le gouvernement pour infractions multiples de Pêche IINN et à la sécurité alimentaire est spontanée pour les acteurs et les organisations professionnelles qu’il tient à éliminer dans la nomenclature des professionnels au profit des CLPA & Clp dans son objectif de privatisation de notre océan .
Les organisations de la société civile et les acteurs de la pêche sont interpellés à faire face à cette incohérence politique, l’absence de transparence et de démocratie dans la gestion consensuelle du partenariat tripartite Etat- Acteurs – ONG/OSP.
Le Chef de l’Etat est interpellé à mettre fin cette approche de bradage de nos ressources halieutiques inacceptable et contraire aux directives , aux chartes et conventions de bonne gouvernance des pêcheries que le Sénégal à ratifiées dans un contexte de programme Sénégal émergent « PSE »,la grande alliance pour la sécurité alimentaire et les objectifs de développement durable.
Les mouvements de la société civile , Acteurs Non Etattiques , la Raddho , le Forum Civil le FSM/FSS les Altermondialistes , la plateforme Pêche-Ecologie alternatives sociales ,écologiques et solidaires ,les organisations professionnelles de la pêche , la coalition « Non aux APE «  ,le Greenpeace ainsi que les défenseurs des océans sont invités à renforcer cette résistance face au bradage des ressources halieutiques.

Mr Mamadou Diop THIOUNE

Leader Plaidoyer

Greens & Marines-Africa

Plateforme Peche & Ecologie / Senegal


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Insalubrité a Derkle: la mairie nettoie,mais avertit!

Article suivant

Après le Chili, également en raison des catastrophes climatiques, le Pérou renonce à accueillir le Dakar-2016





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Insalubrité a Derkle: la mairie nettoie,mais avertit!

La mairie de Dieupeul/Derklé, en collaboration avec l’Eglise Baptiste du Sénégal, a organisé, le mardi 25 août dernier,...

27 August 2015