Urgent

Mouhamed B. A. Dionne sort son chequier: visite auprès des sinistres du littoral

Accueil / catastrophe / changements climatiques / erosion / 3 septembre 2015

Le Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne a rendu visite hier, mercredi 2 septembre, aux victimes de la  houle du week-end dernier. A cette occasion, le Chef du gouvernement a apporté une assistance d’urgence aux populations avant d’annoncer des solutions durables. 

C’est une  somme  de  dix millions et  des tonnes  de riz  que  le  Chef  du gouvernement, a distribué aux victimes de la houle  le  weekend  dernier.

De Hann Montagne à Bargny en passant par Thiaroye Guedj, Mbao et Diokoul, Mouhammed Boun Abdallah Dionne a pu constater l’étendue des dégâts provoqués par la mer, avec des pans de maisons qui se sont affaissés, des cimetières inondés et des pirogues fracassées.

En attendant des solutions durables, le Premier Ministre a donné, à chaque étape de sa visite, une enveloppe  d’argent et des tonnes  de riz.
Un geste qui n’a pas  empêché les populations  d’exprimer  leur  détresse  et  de lui demander  de  leur apporter  des solutions  définitives à ce problème qui est récurrent à cause des changements climatiques.

C’est ainsi, qu’à Thiaroye  Guedj, le porte-parole  des populations  a exigé  une  audience  avec le Premier ministre, audience  au cours de laquelle, les doléances  et les solutions condensées  dans un mémorandum lui seront remises.
Sensible à la  peine  qui habite ses populations, M. Dionne  a exprimé la compassion du Chef de l’Etat Macky Sall, qui dit-il, «lui a donné des instructions, pour se rendre  sur les lieux afin de voir les populations  touchées  ce phénomène  naturel et de partager leur peine  mais  aussi leur annoncer  des  solutions durables.»

Revenant sur la situation, M. Dionne expliquera que «le monde est global et ce qui se passe en matière d’émission de carbone dans d’autres pays peut avoir des conséquences sur notre pays, notre économie et nos populations».

Face à cette  situation, l’Etat du Sénégal selon le chef du gouvernement  a décidé  d’accélérer le pas pour finaliser un dossier à défendre à l’occasion du prochain sommet mondial sur le climat, la COP 21, afin de pouvoir capter des financements pour le programme  de lutte contre l’érosion côtière dans les zones vulnérables.

«Le  chef  de l’Etat nous a demandé  de finaliser en urgence, le programme spécial de lutte contre l’érosion côtière dans  les zones vulnérables de la  région de Dakar. Un programme qu’il présentera  lors de la  COP 21 prévue  au mois  de décembre à Paris. Une rencontre mondiale des décideurs sur l’avenir  de la planète. Il s’agit de voir  comment capter le  Fonds  vert climat  pour  mieux sécuriser la  côte Ouest africaine  et  en particulier  la  côte sénégalaise», a-t-il annoncé comme solution dans le long terme.

L’autre mesure   consistera  à revoir  l’occupation et les constructions sur  le littoral. «Nous avons  vu des constructions détruites se trouvant  à un mètre de l’océan. Même sans  émission de carbone,  tôt  ou tard, ces zones étaient menacées. Ce  qui  veut  dire  que nous allons  travailler avec les collectivités locales,  dans le cadre de l’acte III de la  décentralisation pour  trouver des solutions  urgentes d’abord à travers la loi sur  le littoral, codifier tout cela. Mais aussi, trouver après avoir normé notre rapport avec l’océan, les  sites obligatoires de recasement de certaines populations. Ces solutions  vont  tenir  compte de l’activité professionnelle, car la plupart des sites sinistrés sont des villages de pêcheurs, notamment avec le projet de modernisation du secteur de la pêche pour un montant  de 5 milliards à partir du budget consolidé d’investissement.

Ces solutions  vont  s’inspirer  de celles déjà  envisagées et réalisées à Mbour et à Thawlène, où la digue  construite avec l’appui du Fonds mondial et de l’Uemoa a permis d’éviter le sinistre.  C’est dans ce cadre  qu’une digue  est prévue   à Diokoul avec  le projet  de l’UEMOA  pour un financement  d’un milliard cinq cent millions.
L’étape  de Yenne  prévue  hier, a été finalement  reportée à demain, vendredi.


Étiquettes : , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Ces roues qui accélèrent l'avancée de la mer: Changements Climatiques, extraction du sable marin

Article suivant

Guédiawaye : Les «Eaux et forêts» se bagarrent contre les charretiers





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Ces roues qui accélèrent l'avancée de la mer: Changements Climatiques, extraction du sable marin

Des houles dangereuses générées par une mer très agitée ont fait des ravages sur tout le littoral sénégalais ces derniers...

2 September 2015