Urgent

Guédiawaye : Les «Eaux et forêts» se bagarrent contre les charretiers

Accueil / alarme / catastrophe / 4 septembre 2015

La houle qui s’est emparée de Mbao, Thiaroye-Sur-Mer, Hann-Mariste et la Petite Côte a alerté les agents des Eaux et forêts qui ont ciblé hier les charretiers de Guédiawaye. Ces derniers, qui se livrent à l’extraction du sable marin, ont tenté de résister et une bagarre a éclaté entre les deux camps.

Les dégâts de la houle sur le littoral ont poussé les agents des Eaux et forêts à accentuer la répression contre l’agression du sable marin. Mais leur descente hier à Guédia­waye n’a pas été sans peine. Ils ont dû faire face à des charretiers déterminés à vivre de leur précieuse ressource : le sable. Une rude bagarre a ainsi éclaté entre les deux parties. Les populations ont assisté à un scénario spectaculaire avec une course-poursuite dans les ruelles des quartiers, entre agents des Eaux et forêts et charretiers armés de pelles. Deux blessés ont été enregistrés du côté des charretiers et leurs charrettes réquisitionnées. Les populations, elles, déplorent le manque d’assistance des autorités. «La nuit, nous ne dormons pas, surtout ici, la commune de Wakhinane Nimzatt. Les charretiers font la navette de 20h à 6h du matin entre les dunes de sable et leurs destinations. Et souvent, certains d’entre eux se transforment en agresseurs à certaines heures tardives, en usant de leurs pelles, et parfois des coupe-coupe», soutient Mme Ndia­ye, une riveraine du littoral de Wa­khinane Nimzatt. Mais ces affrontements entre agents des Eaux de forêts et charretiers sont récurrents, selon des témoignages. «Souvent, ils sont deux et lorsqu’ils repèrent les agents, d’habitude, c’est l’accompagnant qui procède à la décharge du sable qu’il verse sur la chaussée», explique-t-elle, avant d’ajouter que «c’est un danger aujourd’hui de les laisser chaque jour extraire le sable du littoral».


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Mouhamed B. A. Dionne sort son chequier: visite auprès des sinistres du littoral

Article suivant

Le mur de séparation mord le poumon vert de Jérusalem





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Mouhamed B. A. Dionne sort son chequier: visite auprès des sinistres du littoral

Le Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne a rendu visite hier, mercredi 2 septembre, aux victimes de la  houle du week-end...

3 September 2015