Urgent

COP-21 : Macky Sall invité à ’’porter la voix’’ des pays Francophones du sud

Accueil / changements climatiques / 11 septembre 2015
Le président Macky Sall sera chargé de ‘’porter la voix’’ des maires des pays francophones du Sud lors de la Conférence de Paris sur les changements climatiques (COP-21), a déclaré, vendredi à Dakar, Abdoulaye Baldé, membre de l’Association internationale des maires francophones (AIMF), à l’ouverture d’un séminaire international sur le climat.
‘’Nous avons proposé que le président Macky Sall porte la voix de l’Afrique, notamment celle des pays francophones lors de la COP-21 à Paris’’, a notamment dit M. Baldé, président de la Commission décentralisation et démocratie locale de l’AIMF qui intervenait à l’ouverture officielle de cette rencontre.
Outre Abdoulaye Baldé, député-maire de Ziguinchor (sud), le rendez-vous de Dakar sur le climat, a réuni le maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, secrétaire général de l’AIMF, plusieurs maires de villes francophones d’Afrique, l’Association des maires du Sénégal (AMS), des membres du gouvernement, des responsables d’organisations spécialisées, la société civile, etc.
La rencontre de trois jours porte sur le thème est ‘’Pays du Sud face aux enjeux du changement climatique : l’exemple innovent de l’Etat du Sénégal et ses villes’’. Elle a été présidée parle Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne.
‘’Qui mieux que Macky Sall, ancien maire devenu chef de l’Etat pour parler des difficultés auxquelles font face les collectivités locales en matière d’assainissement et de changement climatique ?’’, s’est interrogé M. Baldé devant un parterre d’officiels dont le secrétaire permanant de l’AIMF Pierre Baillet, représentant du maire de Paris et de la présidente de l’AIMF Anne Hidalgo.
‘’Nous allons au cours de ce séminaire nous pencher sur l’élaboration d’un document-plaidoyer dans la perspective de la tenue de la COP-21 que nous allons remettre au président Macky Sall qui parlera au nom des toutes les collectivités locales des pays francophones d’Afrique’’, a ajouté le président de l’AMS et maire de Guédiawaye (banlieue dakaroise), Aliou Sall.
Les organisateurs de ce séminaire international ont justifié le choix porté sur Macky Sall par le fait que celui-ci est ‘’à la fois président en exercice de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest), du NEPAD (Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique) et du sommet de la francophonie’’.
La Conférence de Paris sur les changements climatiques est une conférence qui aura lieu du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris en France. Elle est à la fois la 21e conférence des parties (COP-21) à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques et la 11e conférence des parties siégeant en tant que Réunion des parties au protocole de Kyoto (CRP-11).
 Ce sommet international se tiendra au Parc des expositions de Paris-Le Bourget. La COP 21 devrait aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2 °C.

Étiquettes : , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration

Article suivant

La pêche illégale, un problème au Sénégal





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Le changement climatique, facteur de déstabilisation et de migration

S’agit-il d’une « crise » ? Ou, plutôt, de l’installation d’un nouveau régime de migrations, alimenté par le changement...

11 September 2015