Urgent

CE Na��EST PAS ENCORE VERT RA�alisation de la grande muraille verte

Accueil / agriculture-peche-foret / alarme / changements climatiques / 1 novembre 2015

Ca��est une rA�ponse A� la��avancA�e du dA�sert. Face aux effets de la dA�sertification, la��ancien PrA�sident du SA�nA�gal, Abdoulaye Wade, et da��autres de ses homologues africains ont lancA� A� Ouagadougou, au Burkina Faso, en 2005, la Grande muraille verte (Gmv). Ce projet vise A� transformer une bande de terre aride de 7 600 km sur 15 km en un rideau vert pour lutter contre la dA�sertification, protA�ger les ressources naturelles, valoriser la biodiversitA�. Elle traverse 11 pays africains : Burkina Faso, Djibouti, ErythrA�e, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, SA�nA�gal, Soudan et Tchad. A�Ca��est un projet fouA�, dixit Abdoulaye Wade qui fait partie des initiateurs. Jusqua��ici, il est encore loin da��atteindre ses objectifs.

La Grande muraille verte (Gmv) relA?ve presque de la��utopie. Lors da��une confA�rence des Etats sahA�lo-sahariens tenue A� Ouagadougou, au Burkina Faso, en 2005, la��ancien PrA�sident du SA�nA�gal, Abdoulaye Wade, et certains de ses homologues africains dont le NigA�rian Olusegun Obasanjo, ont lancA� le projet de la Grande muraille qui sa��A�tend sur une longueur de 7 600 km avec une largeur de 15 km plantA�e de diffA�rentes espA?ces vA�gA�tales. De la��Ouest A� la��Est du continent, elle relie 11 Etats membres : Burkina Faso, Djibouti, ErythrA�e, Ethiopie, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, SA�nA�gal, Soudan et Tchad.

Ca��est un ambitieux projet qui vise A� lutter contre la dA�sertification, A� faire face aux dA�fis climatiques, A� protA�ger la biodiversitA� le long de cet axe continental, etc. Selon Jacques Diouf, ancien directeur de la Fao, citA� par La��Essor du Mali, le projet de la Grande muraille verte a bA�nA�ficiA� da��un financement de 14 millions de dollars de cette organisation internationale. Soit 7 milliards de francs Cfa.

Face aux menaces environnementales qui peuvent plomber le dA�veloppement du continent, le directeur de la��Agence nationale de la grande muraille verte au SA�nA�gal (Angmvs), Pape Wally GuA?ye, renseigne que la��Afrique, en particulier les Etats au Sud du Sahara, est appelA�e A� rA�agir de maniA?re efficace.

ImprA�gnA� de la finalitA� dudit projet adoptA� en 2007, il renseigne : A�La��initiative Grande muraille verte, projet transcontinental, endossA� par la��Union africaine (Ua), est une rA�ponse de la��Afrique aux dA�fis mondiaux, ca��est-A�-dire laA�lutte contre la pauvretA� sous toutes ses formes, le changement climatique. Il sa��agit pour les pays concernA�s da��apporter une contribution significative pour relever les dA�fis de la mise en valeur intA�grA�e des zones dA�gradA�es.A�

Synergie panafricaine contre le dA�sert

Stopper la��avancA�e du dA�sert est loin da��A?tre une mince affaire. Les pays membres de la Grande muraille verte en sont conscients. Fort de ce constat, Pape Wally GuA?ye indique que la riposte repose sur une approche concertA�e et multisectorielle. Il dit : A�Nous devons mettre en A�nergie toutes nos actions dans le but de faire face A� tous ces dA�fis qui interpellent le continent africain.A� Abdoulaye Wade, A� la��image des autres chefs da��Etat africain qui ont assistA� au lancement de la Grande muraille verte, a affichA� son engagement A� sa��opposer A� la A� Buy estrace cream from canada colonisation du dA�sertA�.

CitA� par la��Agence France presse (Afp), il a dA�clarA� que le dA�sert est un A�cancer qui progresseA�. A�On doit le combattre. Ca��est pour cela que nous avons dA�cidA� ensemble de mener cette bataille titanesque. Avec la Grande muraille, nous avons en perspective la��arrA?t du dA�sert, mais au-delA�, la colonisation du dA�sert order Bentyl . Cette entreprise est la premiA?re manifestation volontaire pour lutter contre ce flA�auA�, a-t-il mentionnA�, ajoutant qua��ils na��ont plus le droit de regarder impuissamment la destruction de la��Afrique.

A ses yeux, la rA�alisation de ce projet ne sera possible qua��avec la��adhA�sion des dA�cideurs, des intellectuels, et notamment la��implication des populations concernA�es. IrrA�sistible face aux ambitions de la Grande muraille qui visent aussi A� renforcer la mise en valeur du Sahara, le LibA�ral a dA�clarA�, A� la��endroit de ses homologues chefs da��Etat, que A�ca�?est un projet fou, mais un grain de folie na��est pas inutile pour concevoir ce qui na��a jamais A�tA� conA�uA�.

Da��aprA?s lui, le projet est rA�alisable. Convaincu de la pertinence de la Grande muraille verte, Abdoulaye Wade soutient : A�Sa rA�alisation a A�tA� scientifiquement prouvA�e, ca��est pourquoi je me suis engagA�. La Grande muraille na��est nullement un projet farfelu.A�

La Grande muraille vise A�galement A� appuyer les efforts des communautA�s locales en matiA?re de gestion et da��utilisation durable des forA?ts, des parcours et da��autres ressources naturelles des terres arides. A�Elle contribue A� la��attA�nuation et A� la��adaptation au changement climatique, ainsi qua��A� amA�liorer la sA�curitA� alimentaire et les moyens da��existence des peuples du Sahel et du SaharaA�, lit-on dans un document de six pages intitulA� : Initiative de la Grande muraille

verte pour le Sahel et le Sahara : la muraille africaine. Selon le PrA�sident tchadien, Idriss Deby Itno, la Grande muraille, conA�ue par les Africains pour les Africains, est une contribution africaine dans le cadre de la lutte contre le rA�chauffement climatique. A�Cette initiative, si ca��est un sacrifice, il faut le consentir pour les gA�nA�rations futures. Le continent africain, qui A�met le moins de gaz A� effet de serre, est la��un des plus vulnA�rables aux effets nA�fastes du changement climatiqueA�, a-t-il soulignA�.

Implication de la communautA� internationale

Le PrA�sident Idriss Deby, dans son discours, a demandA� A� la communautA� internationale A�da��accompagner les pays de la Grande muraille verte dans cette A�uvre da��importance capitaleA�. Le souhait de ces Etats a connu un A�cho favorable, car la��initiative de la Grande muraille verte a eu comme appui, en 2011, une enveloppe de 1,75 million da��euros de la��Union africaine (Ua). La prA�sidente du Fonds pour la��environnement (Fem) sa��A�tait, quant A� elle, engagA�e A� soutenir A�conomiquement les Etats membres de la Grande muraille.

Monique Barbut exprimait leur appui A� la��endroit des chefs da��Etat sahA�lo-sahariens prA�sents A� Ouagadougou en ces termes : A�Nous affectons une allocation A� chacun de vos pays. Le niveau de cette allocation varie en fonction des pays, ca��est-A�-dire de 6,6 millions de Usd (5,3 millions euros) A� 23 millions Usd (18,7 millions euros). Le montant cumulA� da��aide du Fem pour la Grande muraille verte sa��A�lA?ve A� environ 119 millions de dollars (environ 97 millions euros).A� MalgrA� toutes ces promesses, les rA�alisations ne sont pas encore folles.

quotidien atarax without prescription


Étiquettes : , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Quand les A�Or durA� polluent la��atmosphA?re entre Etat et CollectivitA�s locales

Article suivant

Macky Sall demande aux paysans d'A�viter de brader leurs rA�coltes





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Quand les A�Or durA� polluent la��atmosphA?re entre Etat et CollectivitA�s locales

La gestion des ordures dans la rA�gion de Dakar, de la��Aprodak A� la��Entente Cadak-Car, a mobilisA� des mannes...

29 October 2015