Urgent

Conséquences Climatiques En Afrique : Des Chiffres Alarmants!

Accueil / agriculture-peche-foret / alarme / catastrophe / changements climatiques / 24 novembre 2015

Éradiquer la pauvreté malgré le changement climatique
Le dérèglement climatique ne constitue pas un frein pour le développement, c’est du moins l’avis de la Banque Mondiale. Celle-ci affiche son optimisme quant à freiner l’extrême pauvreté qui menace de jours en jours l’humanité. Selon John Roome, le directeur chargé des affaires climatiques à la B.M « il faudra intégrer les aspects climatiques dans les actions menées en faveur du développement ». « Et nous devrons, poursuit-il, agir rapidement, car, à mesure que les effets du changement climatique s’intensifieront, il sera encore plus difficile et encore plus coûteux de mettre fin à la pauvreté. » renseigne Vivafrik.

Cameroun : conséquence climatique 320.000 victimes
Le pays, fait d’ores et déjà face à une récurrence anormale de phénomènes climatiques extrêmes tels que la violence des vents, les températures élevées ou de fortes précipitations, qui mettent en danger les communautés humaines et les écosystèmes. A cet effet, le Cameroun doit s’attendre à la sécheresse, surtout dans la Zone soudano sahélienne et hautes savanes guinéennes. Les inondations et les mouvements de masse c’est-à-dire les glissements de terrain, coulées de boue, chute de pierres, éboulements, etc. provoqués par les intenses précipitations ne sont pas à exclure. Source :Vivafrik.

Sécheresse en Afrique du sud : el niño tue 40000 bœufs
Les niveaux d’abattage du bétail pourraient progresser de 36% cette année. En raison de la sécheresse qui prévaut actuellement, les éleveurs recourent à l’abattage pour permettre la survie d’une partie de leur bétail. Les producteurs de la région, qui ont déjà perdu 400 000 bœufs à cause de la sécheresse. Cette région de KwaZulu-Natal qui rejoint la liste des provinces à agriculture sinistrée, les pâturages ont été ravagés par une météorologie défavorable qui a également poussé 500 000 personnes au-delà du seuil de l’insécurité alimentaire aigüe.
Causé par le phénomène météorologique, El Nino a atteint, cette année, son plus haut niveau jamais enregistré nous apprend Agence Ecofin.

Les énergies renouvelables : le passage obligé pour l’universalisation de l’accès à l’eau
La fourniture d’eau potable aux 12 millions de Burkinabés qui vivront en milieu semi-urbain d’ici à 2030 peut s’effectuer à un tarif inférieur de moitié avec l’énergie solaire. Ce tarif serait durable et équitable : les Burkinabés vont payer le même prix comme en milieu urbain et les opérateurs de service dégageraient un bénéfice justifié par les risques d’exploitation. Pour l’instant l’utilisation de l’énergie thermique constitue le moyen d’universalisation de l’eau mais avec des tarifs instables et inéquitable selon Médiaterre.
Ndèye Fatou NDIAYE / VivAfrik


Étiquettes : , , ,



Vision Verte




Article précédent

La grande muraille verte est un ambitieux projet panafricain

Article suivant

Fatick: cinq tonnes de mil et deux tonnes d'arachides emportées par le feu





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

La grande muraille verte est un ambitieux projet panafricain

La grande muraille verte est un ambitieux projet panafricain qui prévoit de relier Dakar (Sénégal) à Djibouti par une longue...

23 November 2015