Urgent

Gestion de l’Unité de coordination de gestion des déchets solides : Le secteur du nettoiement se modernise

Accueil / dechets / 29 avril 2016

L’Unité de coordination et de gestion des déchets solides (Ucg) a procédé hier, à l’installation d’un Comité technique et d’appui aux réformes des déchets solides. Cette rencontre va permettre aux acteurs du secteur du nettoiement de proposer une loi pour améliorer leurs conditions de travail.

L’Unité de coordination de gestion des déchets solides (Ucg) a organisé hier, la réunion d’installation  du Comité technique et d’appui aux réformes des déchets solides. La mise en place de ce comité est d’une importance capitale. En effet, depuis plusieurs décennies, le Sénégal est à la recherche d’un système efficace de gestion des déchets solides, malgré l’échec de nombreuses tentatives. Ceci a favorisé la création de dépôts sauvages dans certains quartiers, au-delà de Mbeubeuss. Le ministre de la Gouvernance locale, du développement et de l’aménagement du territoire, Abdoulaye Diouf Sarr, espère que cette structure permettra de bâtir un environnement propice au développement du secteur du nettoiement.

Malgré les efforts non négligeables qui ont été consentis, il faut déplorer la persistance d’un certain nombre de contraintes : «le manque de synergie entre les acteurs, le manque de coordination entre l’Etat et les collectivités locales, entre autres», constate Abdoulaye Diouf Sarr. Selon lui, cette situation impacte le développement économique, social et environnemental du pays avec des incidences négatives réelles sur les activités économiques notamment sur le tourisme ainsi que sur l’augmentation des dépenses consacrées à l’environnement. Pour faire face à ce problème, M. Sarr pense qu’il faut agir d’une manière méthodique en commençant par définir une politique adaptée et efficace de gestion intégrée et durable des déchets solides.

Il ajoute que c’est en ce sens que l’Etat a élaboré le Programme national de gestion des déchets en vue d’aider les collectivités locales dans la mise en place d’un dispositif performant de gestion des déchets solides.
Le coordonnateur de l’Ucg, Ibrahima Diagne, souhaite que le projet de loi, qui est attendu au terme de cette rencontre, puisse permettre de «cadrer les perspectives» du secteur du nettoiement. Ce comité va aussi se baser sur un cadre réglementaire, avec des décrets d’application et des arrêtés, qui vont définir les obligations et les nouveaux mécanismes de financement en vue de diversifier les sources de financement, annonce M. Diagne.

quotidien


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Dégradation de la réserve biosphère dans le delta du Saloum: des milliers d'hectares détruits chaque année

Article suivant

Le Zimbabwe vend ses animaux sauvages pour les sauver de la sécheresse





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Dégradation de la réserve biosphère dans le delta du Saloum: des milliers d'hectares détruits chaque année

De 500.000 hectares en 1988, la superficie couverte par la réserve Biosphère du Delta du Saloum a fortement été réduite...

19 April 2016