Urgent

Les ocA�ans: une rA�fA�rence africaine a la Cop22

Accueil / agriculture-peche-foret / opinion / 9 juin 2016

Des acteurs de la pA?che du SA�nA�gal, A� la��instar de la communautA� internationale ont cA�lA�brA� la journA�e mondiale des OCEANS le 08 Juin 2016.A�Cette cA�lA�bration sa��est dA�roulA�e dans un contexte marquA� par les accords transatlantiques et trans-pacifiques axA�s sur des droits da��accA?s aux ressources halieutiques en lieu et place des droits humains en rA�ponse aux droits A� la��alimentation.

Face A� une pression des APE et autres approches de dominations industrielles et A�trangA?res dans nos ocA�ans les acteurs de la sociA�tA� civile se mobilisent pour des alternatives sociales, A�cologiques et solidaires ^pour un autre monde.

Ca��est la��A�vidence de son rA?le dans les changements climatiques qui justifie notre alerte depuis le sommet de la Terre de 1992 au BrA�sil jusqua��en 2015 A� Paris COP21, la question des ocA�ans na��a jamais A�tA� A�voquA�e A�dans les prioritA�s des pays annexA�s 1 du fait que certaines multinationales y ont des profits jalousement protA�gA�s.

Ces ocA�ans ont la facilitA� da��absorber le C02 de la��atmosphA?re.

Ca��est partant du rA?le Important des ocA�ans dans le dA�veloppement de nos pays cA?tiers et tiers que nous recommandons aux nations africaines de proposer les thA?mes axA�s sur les vulnA�rabilitA�s sociales, environnementales, A�conomiques des ocA�an A� la confA�rence des parties prenantes de Marrekech/ Maroc COP22 en 2016.

Les ocA�ans occupent 71% de la surface terrestre et en Afrique 12 des nations sur les 15 Etats de la CDEAO sont des pays tiers cA?tiers avec au menu un segment du terrorisme, la pA?che illA�gale incontrA?lA�e, non dA�clarA�e, non rA�glementA�e A�A�INNA�A� dans les ocA�ans.

Ils constituent le rA�servoir important qui absorbe les gaz A� effet de serre A�A�GESA�A� dans la��atmosphA?re en devenant plus acides. Nous faisons face A� des consA�quences dont les origines affectent nA�gativement la sA�curitA� alimentaire, la sA�curitA� sanitaire et la sA�curitA� environnementale. Il sa��y ajoute celles liA�es A� la��exploitation A�des sociA�tA�s pA�troliA?res et de gaziA?re offshore dans le cas du SA�nA�gal A� la��instar pays des dA�stabilisA�es par le pA�trole.

Buy amoxil without prescription

ExposA�e A� des risques des zones les plus vulnA�rables A� une montA� au niveau les ocA�ans, la pA?che se trouve confrontA�e A� A�un cycle da��effondrement des stocks, la montA�e du niveau A�de A�salinisation, la pollution et une perturbation des houles entrainant des dA�gradations cA?tiA?res du littoral.

Ca��est un risque auquel nous faisons face car nous sommes dans des pays oA? de plus en plus sa��imposent la��incohA�rence des politiques, la��absence da��une harmonisation da��un cadre de politique globale pour aborder la question des changements climatiques et les ocA�ans.

Ca��est dans une approche oA? les solidaires oA? des A�tats cA?tiers se proposent des solutions de collaboration dans le dA�veloppent et la gestion A�des outils da��aide A� la dA�cision sur les services da��information gA�ographique, de A�A�SIGA�A� de veille et da��alerte le tA�lA�dA�tection la gA�o sA�curisation et la gA�o localisation que nous invitons les parties prenantes du continent africain A� la confA�rence du Maroc a�� COP22 en partenariat avec les collectivitA�s locales portes da��entrA�e, des rA�siliences aux vulnA�rabilitA�s des populations.

Ca��est aussi valable pour les A�tablissements humains A�du littoral menacA�es de disparition A� la��horizon 2050 dans le but de mieux cartographier les impacts de changement A�climatique da��origine ocA�anique.

Pour cela, il faut changer les systA?mes de gestion et non le climat.

JustifiA�e par la��A�vidence de la problA�matique A�A�OCEANSA�ET CLIMATSA�A�dans un contexte de changement climatique, les GREEN & MARINES AFRICA la��alliance panafricaine des Verts, A�colo – altermondialistes soutiennent le consensus national pour appuyer la��initiative sA�nA�galaise dans son plan national da��adaptation PECHE ET CLIMAT.

La prise en compte A�de la dimension A�A�OCEAN a�� CLIMATA�A� dans les axes stratA�giques et dans la��urgence des suites de recommandation post COP 21,Paris 2015 au moment oA? les pays signataires des engagements se donnent A�une prioritA� de ratification depuis A�le sommet de la��ONU 2016 est un signal fort que les populations menacA�es par la��avancA�e de la mer, la��A�rosion cA?tiA?re, les pollutions hydrocarbures et des rejets industriels dans nos ocA�ans saluent et interpellent les bailleurs de fonds ainsi que les dA�cideurs qua��elles sont au A�centre des actions et la��A�thique pour A?tre une rA�fA�rence indispensable de lutte contre la vulnA�rabilitA�.

Mamadou diop thioune

Leader plaidoyer

Plateforme pA?che et Ecologie/SA�nA�gal

buy atarax online


Étiquettes : , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

(Video) A la dA�couverte de AVPE une association crA�e par un imam

Article suivant

Trafic de bois vers la Gambie: un gendarme et un ASP en prison a kolda





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

(Video) A la dA�couverte de AVPE une association crA�e par un imam

L'association des volontaires pour la protection de l'environnement AVPE Amaryllis bulbs free shipping est une structure...

4 June 2016