Urgent

Trafic de bois vers la Gambie: un gendarme et un ASP en prison a kolda

Accueil / alarme / catastrophe / 25 juin 2016

Un gendarme, un agent Asp et un planton sont arrêtés puis jetés en prison à Kolda, dans le cadre d’une affaire de trafic de bois. Ils sont poursuivis pour extorsion de fonds d’un montant de 30 mille dallasis, soit 450 mille F CFA proposés par des charretiers gambiens pris en flagrant délit de trafic de bois et qui voulaient se tirer d’affaire.

A l’arrivée, ils sont tous (charretiers et les hommes de tenue (gendarme et Asp) mis en prison, en attendant leur jugement.  Le gendarme F. C en service à la brigade  de Kolda, l’agent Asp C. O, ainsi que le planton A. B, ont été arrêtés  puis envoyés en prison, dans le cadre de trafic de bois coupé dans la forêt Casamançaise. Ils sont poursuivis pour extorsion de fonds d’un montant de 30 mille dallasis, soit 450 mille F CFA provenant du trafic de bois.

Un gendarme, un agent Asp et un planton sont arrêtés et déférés à la prison de kolda dans une affaire de trafic de bois. Ils sont accusés d’extorsion de fonds d’un montant de 30 mille dallasis, soit 450 mille F CFA proposés par des trafiquants gambiens pour ne pas être arrêtés. Cette affaire qui défraie la chronique en ce moment à Kolda, remonte au dimanche 19 juin dernier. Ce jour là, le gendarme F. C en service à Pata, dans le département de Médina Yoro Foula, a reçu un renseignement lui signalant l’entrée dans le territoire sénégalais de  charretiers gambiens trafiquant le  bois. C’est ainsi qu’il est allé contacter,  à l’insu de son supérieur, le commandant de brigade,  l’agent ASP et le planton, pour décider de procéder à la traque de ces bandits transfrontaliers. Ils se sont donné rendez à la devanture d’une radio de la place pour constituer leur peloton qui  se déploie nuitamment sur les lieux, à bord de motos, aux enivrions de 21h pour tendre une embuscade.

Après une heure d’attente, les trafiquants tombent dans le filet de ces hommes de tenue. Ils parviennent à mettre la main sur deux charretiers. Les trois autres ont réussi à prendre la clé des champs et sont allés informer les populations de Pata. Les interventions qui ont suivi pour tenter d’obtenir la libération de ces voisins indésirables n’ont pas abouti. C’est ainsi que les compatriotes de Yaya Jammeh ont proposé aux hommes en treillis 30 mille dallisis pour se tirer d’affaire.

Et comme l’affaire allait tout droit vers un dénouement à l’amiable, un ami de la nature a alerté le Commandant de Brigade de Kolda qui ordonne à son élément de restituer les sous et de conduire les trafiquants de bois et leur butin au poste de gendarmerie. Ce que les gambiens ont refusé catégoriquement. Finalement, ils (charretiers, le gendarme, l’Asp et le planton) seront tous mis aux arrêts puis conduits chez le procureur qui les a gardés soigneusement à la  MAC de Kolda où ils attendent d’être jugés.

sudonline


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Les océans: une référence africaine a la Cop22

Article suivant

Alternatiba Dakar: Une solution aux changements climatiques





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Les océans: une référence africaine a la Cop22

Des acteurs de la pêche du Sénégal, à l’instar de la communauté internationale ont célébré la journée mondiale...

9 June 2016