Urgent

COP22: Quelle suite donner au dA�bat relatif aux pertes et dommages liA�s aux changements climatiques ?

Accueil / changements climatiques / opinion / 28 octobre 2016

COP22 a��Marrakech(Maroc) du 7 au 18 Novembre 20166-Quelle suite donner au dA�bat relatif aux pertes et dommages liA�s aux changements climatiques ?

Reconnus par la��Accord de Paris, les pertes et prA�judices seront A� nouveau discutA�s A� Marrakech (Maroc) pendant la COP 22 du 7 au 18 novembre prochain. EntrA�es dans les nA�gociations A� Varsovie (COP 19), les pertes et prA�judices se dA�finissent par la montA�e du niveau de la mer, les typhons trA?s violents, la��A�rosion cA?tiA?re qui ne peuvent pas sa��intA�grer dans les mA�canismes da��adaptation da��aprA?s les experts. Pendant la COP 21, la sociA�tA� civile sa��est manifestA�e vivement pour que le terme responsabilitA� soit intA�grA� dans le texte de Paris. Objectif: permettre aux pays en dA�veloppement (en particulier les Petits Etats Insulaires en DA�veloppement) da��accA�der au financement rapidement face aux pertes de vies humaines et matA�rielles causA�s par les changements climatiques.

Mais que reste-t-il des revendications de la sociA�tA� civile ? Selon elle, cette notion de responsabilitA�, retirA�e du texte de Paris empA?che les pays en dA�veloppement de revendiquer une compensation. Quelles seront les consA�quences juridiques A� terme de ce retrait ? Qui va payer ? Quel sera le rA?le du fonds vert pour le climat ?

Les dA�bouchA�s

RA�cemment, le ComitA� permanent des Finances de la CCNUCC sa��est rA�uni A� Manille (Philippines). Le ComitA� sa��est intA�ressA� au rA?le du Fonds Vert dans le soutien des activitA�s traitant des pertes et prA�judices. DiffA�rents points de vue ont A�tA� A�voquA�s : la��A�largissement du mandat du fonds vert pour couvrir la notion de pertes et prA�judices, et suggestion pour que ce fonds de la��ONU plaide auprA?s da��autres institutions pour dA�velopper la mise en A�uvre da��instruments financiers liA�s aux pertes et prA�judices. Quelles seraient les alternatives ?

Da��aprA?s les recommandations du ComitA�, les rA�formes sur les subventions aux A�nergies fossiles, le prix du carbone mais aussi des allA�gements de la dette des pays vulnA�rables pourraient A?tre des solutions de financements.

Comprendre les pertes et prA�judices

Selon les experts du ComitA�, de nombreux travaux doivent A?tre entrepris pour traiter des catastrophes A� dA�clenchements lents, mais aussi celles A� dA�clenchements rapides. Le secteur des assurances peut contribuer aux discussions et peut soutenir le dA�veloppement de potentiels instruments dans ce domaine, expliquent les experts dans leurs recommandations.

Au-delA� de la finance, les experts du ComitA� pensent que le renforcement des politiques pour faciliter la comprA�hension de la gestion des risques est un A�lA�ment important. Le renforcement des capacitA�s des communautA�s et la��intA�gration du secteur privA� sont tout aussi essentiels.

Buy triamterene no script Par monsieur Abdou SanA� GA�ographe environnementaliste

Unisdr champion for Disaster Risk Reduction, Dakar, SA�nA�gal

Ancien dA�putA�buy atarax online


Étiquettes : , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Ngagne Seck, A�lectromA�canicien : Concepteur da��une machine de fabrication de sachets et de sacs en papier

Article suivant

Abdoulaye TourA�, un ingA�nieur dans le champ de captage de la��A�nergie solaire





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Ngagne Seck, A�lectromA�canicien : Concepteur da��une machine de fabrication de sachets et de sacs en papier

L'interdiction des sachets en plastique avait suscitA� des interrogations chez beaucoup de SA�nA�galais. Certains avaient...

18 October 2016