Urgent

Création du Groupe de Recherche en Environnement, Énergie(s) et Sociétés (GRENES)

Accueil / 2 décembre 2016

En assemblée générale ce vendredi 18 novembre 2016 à la salle des actes de l’UFR des LSH de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, s’est constitué le Groupe de Recherche en Environnement, Énergie(s) et Sociétés (GRENES). Structure d’études et de recherches résolument interdisciplinaire, ce groupe de recherche se dédie prioritairement aux questions environnementales et énergétiques ainsi qu’à leurs multiples enjeux sociétaux, en Afrique sub-saharienne particulièrement.Le GRENES prend le prétexte du questionnement sur l’actuelle crise écologique et de ses effets en société pour explorer les innovations socio-institutionnelles et/ou écosociales (dynamiques techniques, technologiques, politiques et sociétales) par lesquelles se construisent les adaptations locales à ce défi contemporain majeur.

Conscient que les urgences écologiques et énergétiques contemporaines appellent les scientifiques à prendre conscience de la complexité des questions adressées et de l’impérieuse nécessité d’une approche coordonnée et synergique, le GRENES se veut un cadre d’inter-fécondation des sciences et des scientifiques (dans leur diversité) et un levier dynamique de services à la communauté à l’heure où celle-ci est en attente légitime de production de savoirs de la part de ses universités. Le groupe est ainsi composé de chercheurs (issus des universités, des institutions de recherche ainsi que du « monde des acteurs/praticiens du développement ») aux profils disciplinaires variés et reste ouvert aux chercheurs de toute discipline, partageant les mêmes intérêts de connaissances scientifiques et opérantes des rapports société(s), environnement(s) et énergie(s).
Le GRENES se caractérise par une perspective interdisciplinaire et critique, une articulation entre l’empirie et la conceptualisation théorique, une animation scientifique soutenue autour de programmes de recherche et d’événements scientifiques, une participation à la construction de connaissances interdisciplinaires de l’énergie, une participation active aux échanges nationaux et internationaux, une production de connaissances à la fois utiles pour l’enseignement et la recherche et pour la prise en charge de problèmes sociaux concrets, des collaborations et des partenariats avec les acteurs de l’enseignement et de la recherche et avec les acteurs du développement, etc.


Plus d’informations seront bientôt disponibles sur www.grenes.sn (site en construction) ou en écrivant à cheikh-sadibou.sakho@ugb.edu.sn.






Vision Verte




Article précédent

Les derniers échos de la COP22 à Marrakech au Maroc

Article suivant

Protéger la Langue de Barbarie, préserver aussi le terroir Gandiolais





0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Les derniers échos de la COP22 à Marrakech au Maroc

Hier 16 novembre, une rencontre africaine de haut niveau a eu lieu au pavillon africaine dans la zone bleue. Cette rencontre...

17 November 2016