Urgent

L’A�pidA�mie d’Ebola est-elle partie d’un arbre creux ?

Accueil / 31 juillet 2014

Le premier malade de l’actuelle A�pidA�mie d’Ebola pourrait avoir A�tA� contaminA� par des chauves-souris nichant dans un arbre oA? jouaient les enfants du village.

A� Meliandou se dressait un arbre creux au sein duquel les enfants jouaient A� cache-cache. Mais lorsque cet arbre a brA�lA� en mars dernier, A�une pluie de chauve-sourisA� en est sortie, ont tA�moignA� les villageois. A� Meliandou vivait A�mile Ouamouno, un enfant de deux ans mort soudainement en dA�cembre 2013. Il est la premiA?re victime connue d’Ebola en GuinA�e, et le point de dA�part supposA� de l’A�pidA�mie la plus meurtriA?re provoquA�e par cette maladie depuis sa dA�couverte, en 1976.

RA�servoir du virus
Les scientifiques responsables de l’enquA?te A�pidA�miologique, qui cherchent A� remonter l’histoire de la maladie, peuvent dA�sormais ajouter une pierre A� l’A�difice. Car personne n’A�tait satisfait de ce A�patient indexA�: jusqu’A� prA�sent on soupA�onnait une autre espA?ce de chauve-souris d’A?tre le rA�servoir du virus, qui contaminerait l’homme soit directement, soit par l’intermA�diaire de singes. Qu’un chasseur tuant des animaux sauvages au plus profond de la forA?t puisse A?tre ainsi contaminA�, soit ; mais comment un si jeune enfant pouvait-il avoir A�tA� touchA� le premier, dans une rA�gion bien A�loignA�e de celles oA? le virus sA�vissait jusqu’alors?

ebola
L’arbre creux oA? jouaient les enfants de Meliandou, et oA? nichait une colonie de chauve-souris insectivores dA�couvertes par les villageois en mars, lorsque l’arbre a brA�lA�.

L’arbre creux oA? jouaient les enfants de Meliandou, et oA? nichait une colonie de chauve-souris insectivores dA�couvertes par les villageois en mars, lorsque l’arbre a brA�lA�.
Une A�quipe allemande de l’Institut Robert Koch, A� Berlin, apporte peut-A?tre un dA�but de rA�ponse en publiant dans la revue EMBO Molecular Medicine les rA�sultats d’une A�tude de terrain menA�e A� Meliandou, village guinA�en situA� prA?s de GuA�ckA�dou. La colonie de chauves-souris a A�tA� dA�truite avec l’arbre qui l’abritait. Mais les chercheurs ont retrouvA�, dans des prA�lA?vements de cendres et de terre, des traces gA�nA�tiques de mops condylurus (A�chauve-souris dogueA�). Aucune trace d’Ebola dans ces prA�lA?vements, mais cette espA?ce de chauves-souris peut A?tre porteuse du virus, comme l’ont montrA� d’autres prA�lA?vements rA�alisA�s dans la rA�gion.
A�mile a-t-il A�tA� mordu par une chauve-souris, a-t-il touchA� leurs dA�jections en jouant dans l’arbre creux? Est-ce ainsi qu’il a A�tA� contaminA�? A�Nous avons trop peu de donnA�esA� pour l’affirmer, a prudemment prA�cisA� A� l’AFP l’A�pidA�miologiste Fabian Leendertz, l’un des principaux auteurs de l’A�tude. Mais A�nous devrions nous intA�resser aux chauve-souris insectivoresA�. Pas question pour autant de dA�truire les chauve-souris, insiste l’A�pidA�miologiste auprA?s de la BBC: A�Elles attrapent des insectes et des nuisibles, comme les moustiques. Les tuer ne serait pas une solution car il y aurait davantage de cas de paludisme (maladie transmise A� l’homme par les moustiques, ndlr). Nous devons apprendre A� vivre avec la vie sauvage.A�
figaro Glucophage treatment polycystic ovarian syndrome buy nolvadex online purchase nolvadex


Étiquettes : , , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

La��ARTICLE LE PLUS FOU de 2014 - Le A� coal rolling A�, pollution volontaire tournA�e contre les A�colos, fait fureur aux Etats-Unis

Article suivant

(Video) L'Imam ecologiste parle sur le gaspillage





Vous aimerez aussi


Plus d'articles

La��ARTICLE LE PLUS FOU de 2014 - Le A� coal rolling A�, pollution volontaire tournA�e contre les A�colos, fait fureur aux Etats-Unis

Saviez-vous ? Aux Etats Unis , un nouveau genre de militants anti-A�colos causent des ennuis aux gens , sous-prA�texte...

31 July 2014