Urgent

Cet homme a plantA� seul une foret plus grande que Central Park

Accueil / agriculture-peche-foret / international / 24 janvier 2015

La��homme qui plantait des arbres existe et il est indien !

Vous vous souvenez de cet rA�cit de Jean Giono qui conte la��histoire da��un homme qui plante inlassablement des arbres. Il semble qua��on ait trouvA� son A�quivalent (ou presque) dans le monde rA�el, en Inde, sur la��A�le de Majuli. Son nom, ca��estA�Jadav Payeng, un indien qui plante sans relA?che ses arbres dans la��objectif de sauver sa petite A�le natale. Celle-ci pourrait disparaA�tre A� cause notamment deA�acidification des ocA�ans.

Order reminyl drug

Ca��est A� la��A?geA�de 16 ans (1979) que le jeune garA�on dA�bute sa tA?che colossale. Un par un, il commencera A� planter des arbres, sans fin. Aujourda��hui, sa plantation (devenue une vA�ritable foret) recouvre une surface dA�sormais plus grande que celle de Central Park A� New York. En rA�alitA�, presque le double, avecA�550 hectares da��arbres plantA�s.

maxresdefaultLeA�documentaire A�A�Forest ManA�A�A�fut rA�alisA� parA�William Douglas McMaster

Plus incroyable encore, ca��est dans le parfait anonymat et le secret le plus complet qua��il a plantA� ses dizaines de milliers da��arbres. Son petit secretA�dA�couvert par le plus parfait hasard par un photographe. Suite A� une publication dans le journal local, son histoire symbolique va se rA�pandre comme une trainA�e de poudre dans le monde entier. Il va mA?me recevoir le titre de A�A�Forest ManA�A� du prA�sident de la��Inde en personne.

A�A�Payeng a dA�jA� montrA� la��exemple que si une seule personne peut rA�aliser une telle plantation, alors pourquoi pas les autres ? Si ce genre de projet peut A?tre mis en A�uvre, progressivement dans une riviA?re, puis dans une autre, dans tout le bassin du Brahmapoutre, ja��espA?re qua��avec cette reforestation, nous pourrons rA�soudre le problA?me des inondations et de la��A�rosion A� grande A�chelleA�A�, indique le Dr Arup Kumar Sarma de la��Indian Institute of Technology Guwahati.

Le dA�but de son A�A�libre travailA�A� fut difficile car il na��avait pratiquement aucune graine en sa possession. Mais la nature est gA�nA�reuse et chaque nouvelle plantation fut A� la��origine de nouvelles graines jusqua��A� crA�er un cycle bA�nA�fique de renouvellement. Symboliquement, planter de nouvelles graines dans les esprits comme dans la terre engendre tA?t ou tard des fruits, parfois totalement imprA�vus. Par exemple, chaque annA�e, depuis que la forA?t est assez grande, des A�lA�phants viennent y passer quelques mois, ainsi que des tigres, des rhinocA�ros et da��autres espA?ces sauvages.

jadavpayeng-forestman-6-934x

A�A�Il na��y a pas de monstre dans la nature A� la��exception de la��HommeA�A� dit-il. A�A�La��homme consomme tout jusqua��A� ce qua��il ne reste rienA�A�.

A dA�sormais 30 ans, il vit toujours sur son A�le menacA�e de Majuli avec de trA?s faibles moyens et continue de faire grandir sa forA?t chaque jour. Aujourda��hui, la��A�le pratiquement dA�serte est devenue ce qui ressemble chaque jour un peu plus A� une belle oasis A� la biodiversitA� florissante.

buy Bentyl

Son exploit, qui est loin da��A?tre terminA�, risque de devenir symbolique pour tout ceux qui cherchent A� poser leur pierre sur la��A�difice da��un monde en transition. Dans un esprit similaire, on vous invite A� revissionez le grand classique A�A�A�cologiqueA�A� :A�la��homme qui plantait des arbres

L'homme qui plantait des arbres

cheap nolvadex


Étiquettes : , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

EN TOURNEE A MATAMA�: La��ECOLOGISTE A�ALI HAYDAR EXHORTE LES POPULATIONS A PANSER LES MAUX DONT SOUFFRE La��ENVIRONNEMENT

Article suivant

Lancement de la��opA�ration a�?a��Cap vers des villes propresa��a��





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

EN TOURNEE A MATAMA�: La��ECOLOGISTE A�ALI HAYDAR EXHORTE LES POPULATIONS A PANSER LES MAUX DONT SOUFFRE La��ENVIRONNEMENT

buy Flomax L'ecologiste Haidar El Ali a effectuA� une tournA�e de quatre-vingt-seize heures dans la rA�gion de Matam. Au...

23 January 2015