Urgent

A�A�la foresterie : un frein pour le chA?mage et la��exode ruralA�A� (chercheur)

Accueil / agriculture-peche-foret / economie verte / 20 février 2015

« la foresterie peut jouer un rA?le considA�rable dans le cadre de lutte contre le chA?mage et constituer un frein A� la��exode rural dans les rA�gions de KA�dougou, Kolda, Matam, SA�dhiou Tambacounda, Ziguinchor, par la crA�ation da��emplois verts en raison de la richesse du potentiel floristique qua��ils recA?lent mais A�galement contribuer A� la rA�ussite du plan SA�nA�galA�A�mergentA�dA�fini par la��Etat du SA�nA�galA� selon leA�commandant des eaux et forA?ts Pape Momar Faye.

Il a fait cette dA�claration en guise de contribution A� la premiA?re journA�e nationale de la foresterie que le prA�sident de la RA�publique Macky Sall va lancer ce Samedi A� Kolda.

Selon la��agent des eaux et forA?ts et chercheur, la volontA� politique doit viser une rA�ussite de la mise en A�uvre da��une plate-forme de crA�ation da��emplois verts alliA�e A� un frein A� la��exode rural, A� la rA�sorption du taux aigu de chA?mage afin de garantir une employabilitA� pA�renne et renforcer la contribution du PIB. Car de son point de vue, A�la��arbre est une entreprise et les produits forestiers segmentA�s peuvent aussi, A� la��image des services de tA�lA�phonie, offrir de multiples services de qualitA�s par le biais de la crA�ation da��entreprises multi fonctionnelles dans les zones de terroirs.

Par ailleurs, M. Faye a prA�cisA� que, pour faire de la foresterie un secteur gA�nA�rateur da��emplois afin da��appuyer le PSE, il faut la mise en place da��abord da��un plan adA�quat de communication axA� sur les objectifs et les stratA�gies pour la rA�ussite du PSE sa��avA?re indispensable. A�Cette communication devra se faire du sommet A� la base en sa��appuyant sur la��existant et ne pas omettre dans cette phase le collA?ge des communicateurs traditionnels car la��information est la premiA?re condition A� la��A�ducation afin que le paysan de Bandafassi , celui de Niambalang ou celui de FA�tA� bowA� ou de Potou sachent et comprennent qua��ils sont tous impliquA�sA� a-t-il dit.

Pour rappel, le commandant Faye avait rA�vA�lA� que A�le SA�nA�gal avait un potentiel estimA� A� 13 millions da��hectares de forA?ts, soit 65% du territoire , la valeur des actifs forestiers est essentiellement constituA�e par les tous actifs prA�citA�s qui reprA�sente 99,9% de la valeur totale des actifs pour un capital forestier A�valuA� A� 24297, 8 milliards de francs CFA en 2010A�.
Order nizoral online buy nolvadex nolvadex without prescription


Étiquettes : , , ,



Vision Verte




Article précédent

LES COMMERA�ANTS APPROUVENT, LES MENAGERES DECRIENT LA QUALITE DU PRODUIT

Article suivant

ASSURANCE SA�CHERESSE a�� 9,5 milliards FCFA face aux alA�as climatiques





0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

LES COMMERA�ANTS APPROUVENT, LES MENAGERES DECRIENT LA QUALITE DU PRODUIT

Les producteurs sA�nA�galais ont beaucoup apprA�ciA� le gel des importations de la��oignon. Une mesure prise...

19 February 2015