Urgent

QualitA� de l’air : l’Afrique A� la traA�ne

Accueil / pollution-nuisance / 13 mars 2015

La pollution atmosphA�rique reste un des grands dA�fis A�cologiques actuels, favorisA� par la��urbanisation et les A� progrA?s A�conomiques A�. La��Afrique na��A�chappe pas A� ce mal qui dA�tA�riore la qualitA� de la��air dans les grandes villes et, selon des experts rA�cemment rA�unis A� Nairobi, le continent est encore A� la traA�ne dans la prise en compte du flA�au qui a des consA�quences multiples sur la santA�, la��environnement et la��A�conomie.

QualitA� de l’air : l’Afrique A� la traA�ne

Selon le Centre pour la science et la��environnement (CSE, basA� en Inde), les villes africaines et indiennes sont toutes confrontA�es A� ce dA�fi, grandement liA� au contrA?le du transport urbain. Un phA�nomA?ne qui concerne la��essentiel des pays du Sud.

Quelques 176.000 dA�cA?s en Afrique sont occasionnA�s par la pollution de la��air, selon un document du CSE remis A� la presse lors da��une rencontre A� Nairobi A� laquelle a pris part un journaliste da��Ouestaf News.
Aux consA�quences sanitaires et environnementales, sa��ajoutent aussi un manque A� gagner A�conomique, selon des chiffres fournis par la Commission A�conomique pour la��Afrique (CEA) parle da��une perte de 2,7 % du Produit intA�rieur brut (PIB).

Dakar, Lagos, Accra, ces villes trA?s polluA�es

Dans ces grandes capitales ouest africaines, la concentration de microparticules toxiques (PM10) dA�passe rA�guliA?rement les normes internationales. Selon la��Organisation Mondiale de la SantA� (OMS) le taux de pollution atmosphA�rique A� Dakar dA�passe 7 fois les taux de pollution admise dans les normes internationale. Pour Lagos et Accra, le chiffre est respectivement de 6 A� 5 fois.

D’aprA?s le Programme des Nations-Unies pour la��environnement (PNUE), en une dA�cennie les A�missions de dioxyde de carbone causA�es par les transports ont augmentA� de 53,7 % entre 1990 et 2010 en Afrique.
Selon les experts, un contrA?le efficace de la qualitA� de la��air dans les pays du Sud fait largement dA�faut, ce qui selon le CSE cause une faible prise en compte du flA�au qui A�tend son emprise au grA� de la��A�volution dA�mographique.

Selon les estimations la��Afrique atteindra une population les 2 milliards da��habitants en 2050, dont la moitiA� vivra dans les villes.

Exposant le cas de son pays la��Inde, oA? le flA�au fait des ravages avec pas moins de 627.000 morts liA�s A� la pollution atmosphA�rique, Anumita Roychowdhury, directrice exA�cutive du CSE, estime que A� la��Afrique doit redoubler da��efforts en matiA?re de prA�vention A�.

ContrA?le strict de la qualitA� de la��air

A� Il est important que les villes africaines sa��inspirent du cas de la��Inde afin de ne pas reproduire quelques erreurs et manquements A�, a-t-elle soutenu. Selon elle, on compte prA?s de 5.000 villes en Inde et aujourda��hui qui ont des problA?mes A� structurels A� et seulement 247 disposent de stations de contrA?le de la qualitA� de la��air.

La mise en place de systA?me de contrA?le et de suivi qui permet la production ponctuelle de donnA�es est aujourda��hui une forte recommandation des experts.

En Afrique seule onze pays dispose da��un dispositif de contrA?le et de suivi dont le SA�nA�gal et le Ghana, qui ont installA� respectivement 5 et 10 stations dans leurs capitales respectives.

En plu des soucis de mobilitA�, la��espace urbain dans la��essentiel des pays africains, se caractA�rise par la vA�tustA� des parcs automobiles et la��utilisation massive du diesel, substance pourtant dA�clarA�e A� cancA�rigA?ne A� par la��OMS, mais qui reste le carburant le plus prisA�.

Au-delA� des mA�faits da��un transport urbain mal rA�glementA�, la��air est aussi victime de la��activitA� industrielle. A Dakar par exemple oA? se concentre la��essentiel de la��A�conomie sA�nA�galaise, le secteur industriel est considA�rA� comme la seconde source de pollution atmosphA�rique.

Selon la��encyclopA�die en ligne WikipA�dia, la pollution de la��air, autrement dit pollution atmosphA�rique, est un type de pollution caractA�risA� par une altA�ration des niveaux de qualitA� et de puretA� de la��air. En Afrique plusieurs substances sont A� la base de cette dA�gradation de la��air dont particuliA?rement les A�missions provenant des vA�hicules. Selon une estimation de l’OMS, en 2012 la pollution de l’air a provoquA� la mort prA�maturA�e de 7 millions de personnes A� travers le monde. Cheap tenormin dosage Flomax online order Bentyl


Étiquettes : , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

ZONE DES NIAYES Les populations dA�crient une exploitation abusive de la ressource

Article suivant

ZIGUINCHOR: LES POPULATIONS MENENT LE COMBAT CONTRE LES PILLEURS DE LA FORAST





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

ZONE DES NIAYES Les populations dA�crient une exploitation abusive de la ressource

AprA?s sa��A?tre accaparA�s des terres arables de la zone, les industriels implantA�s dans la rA�gion de ThiA?s...

12 March 2015