Urgent

FILIERE OIGNON a�� Ces difficultA�s qui minent la filiA?re

Accueil / agriculture-peche-foret / economie verte / 19 avril 2015

acquire Bentyl Le SA�nA�gal ambitionne de produire 350 000 tonnes da��oignon en 2016. La filiA?re a fait un grand bond. Cependant, il y a toujours des entraves.

Le malheur des uns, fait le bonheur des autres, comme dit la��adage. Depuis le gel de la��importation de la��oignon dA�cidA� par la��Agence de rA�gulation des marchA�s (Arm) et entrA� en vigueur A� partir du samedi 14 fA�vrier 2015, les importateurs sont restA�s les bras croisA�s. Cette politique de rA�gulation des importations mise en A�uvre il y a dix ans par les autoritA�s sA�nA�galaises vise A� favoriser la production nationale. Le gel a pour objectif da��augmenter les chances des producteurs da��A�couler leur production en protA�geant la filiA?re locale de la concurrence de la��oignon importA� et de promouvoir ainsi le consommer local. Car les producteurs buttaient sur un problA?me de rA�gulation. La��oignon local traversait de sA�rieuses difficultA�s dues A� la��importation. Comme la��annA�e derniA?re, ce gel se poursuivra jusqua��en aoA�t. Ce qui hante le sommeil des importateurs qui ne vivent que de cette activitA�. Durant la pA�riode de gel, ils vendent beaucoup moins par rapport A� la��oignon importA�. A� Avec la production locale, en achetant je ne dA�passe pas 200 sacs. Alors que pour la��oignon local, ja��importais 2 A� 4 containers. Et je vendais souvent un container par jour A�, sa��est inquiA�tA� Pape Bira Gueye, commerA�ant importateur da��oignon. Cela cause des difficultA�s A�normes A� ces commerA�ants. A�Je reste parfois une journA�e sans rien vendre. Ou vendre un petit nombre de sacs. Les clients viennent de moins en moins. Alors que je dois payer mes employA�s et la location de ma placeA�, a-t-il indiquA�. Na��empA?che, M. Gueye est pour le consommer local. Selon lui, ce gel est normal puisque ca��est le gouvernement qui avait incitA� les producteurs nationaux A� produire davantage; A�donc ca��est une obligation de les soutenirA�. A�Seule la��autosuffisance alimentaire peut conduire le SA�nA�gal au dA�veloppement. Cette autosuffisance passe par la consommation localeA�, a-t-il indiquA�. Mais, a-t-il ajoutA�, la production da��oignon connait toujours des problA?mes liA�s A� la qualitA�. Une amA�lioration notable sa��y impose pour que la filiA?re puisse connaA�tre son vA�ritablement envol. Pour y parvenir, il faut mettre A� la disposition des producteurs des intrants de qualitA�, du matA�riel, des formations.

Rogaine costco usa Promotion du consommer local

Cette mesure prise par la��Arm est apprA�ciA�e. Toutefois, du cA?tA� des consommateurs, beaucoup se plaignent de la qualitA� de la��oignon local. Ce qui fait que les consommateurs prA�fA?rent la��oignon importA� A� celui local. Les producteurs ne laissent pas la��oignon jusqua��A� maturitA� complA?te. Ils doivent A�viter de procA�der A� des rA�coltes prA�coces. A�Pour arriver A� maturitA�, il faut laisser la��oignon jusqua��A� ce que la tige sA?che et sa��affaisseA�. La conservation pose A�galement un sA�rieux problA?me car, explique Pape Bira Gueye, A�il se gA?te trA?s rapidement, ca��est pourquoi on ne peut pas le conserver pendant une longue durA�e, la��oignon importA� serait plus facile A� conserverA�. Ca��est pourquoi, avec la��oignon local, les SA�nA�galais ne prennent pas le risque da��acheter 2 sacs. De mA?me, les fast-foods ne gardent plus beaucoup de sacs. Un avis que partage, Ibrahima Lo, secrA�taire gA�nA�ral de la��Unacois/Jappoo, qui ajoute que la qualitA� de la��oignon importA� est meilleureA�. Avant da��ajouter que mA?me au niveau du gout A�on sent la diffA�renceA�.

A�Les gousses contiennent beaucoup da��eauA�, a soulignA� Oumar Samba Ndiaye, consultant en chaA�ne de valeur et ancien directeur de la��exploitation de la��Arm qui avoue qua��il y a une amA�lioration trA?s sensible. Mais, selon lui, beaucoup restent A� faire aussi bien sur le produit, que sur son emballage et son stockage. A�Outre la rA�colte prA�coce, la bonne dA�marche est de sa��atteler A� un ensachage en sac de 25 Kg plutA?t que de 40 Kg (la��entassement altA?re la qualitA� de la��oignon), A� la labellisation et au bon stockageA�.

Temps de transition, temps de spA�culation

En attendant la��arrivA�e massive de la��oignon local sur le marchA�, les SA�nA�galais avaient subi le diktat des importateurs da��oignon pendant un mois (du dA�but du gel jusqua��au milieu de mars). Lors de la phase de transition marquA�e par le dA�but du gel de la��importation et la��arrivA�e timide de la��oignon local, le prix de la��oignon importA� avait connu une hausse sensible sur le marchA�. En effet, la production locale na��A�tait pas arrivA�e en quantitA� et la��oignon importA� na��avait pas totalement quittA� le marchA�. Et, les acteurs profitent de la phase de transition pour spA�culer sur les prix. A�Avant le gel, le prix A�tait accessible. Maintenant, il est excessif. MA?me le prix de la��oignon local a flambA�A�, avait soutenu Oumou Niang, une dame trouvA�e au marchA� de Thiaroye, oA? sont amassA�s des centaines de sac da��oignon issue de la production locale. Pourtant, selon Oumar Samba Ndiaye, A�le prix de rA�gulation de la��oignon importA� est entre 350 et 400 FCfa au dA�tail et 7 500 FCfa au demi-gros ca��est-A�-dire le sac de 25 KgA�. Alors que le Kg de la��oignon importA� serait vendu jusqua��A� 600 FCfa le Kg et 9 000 A� 9 500 FCfa le sac de 25 Kg. Le panier de la mA�nagA?re endurait avec tA�nacitA�. A�Ca��est dur pour les consommateurs et surtout pour nous qui avons les restaurantsA�, sa��A�tait dA�solA�e la restauratrice Khady Fall, venue se procurer des oignons. De la��avis de M. Ndiaye, ce sont des comportements spA�culatifs qui sont A� la��origine de la hausse des prix, avec les rA�tentions de stocks des importateurs qui approvisionnaient le marchA�. A�Des commerA�ants dA�tenteurs da��une autorisation da��importation attendaient souvent la veille de la levA�e du gel des importations pour inonder le marchA� avec de la��oignon importA�A�, avait dit le ministre du Commerce, de la��Industrie et du Secteur informel, Alioune Sarr, lors da��une rencontre avec les membres de la Chambre de commerce, da��industrie et da��agriculture de Saint-Louis.

Consommateurs et commerA�ants, les perdants

Actuellement, la��oignon importA� na��est plus sur le marchA� sA�nA�galais. A la��heure actuelle, ca��est la production locale qui la��inonde. Le marchA� est trA?s bien ravitaillA� Mais, le prix na��a pas baissA�, comme sa��y attendaient les populations. Les consommateurs et les commerA�ants espA�raient qua��avec les rA�coltes qui sont arrivA�es A� terme, le prix serait revu A� la baisse quand la production locale inondera le marchA�. Malheureusement, il est vendu cher. Alors qua��avec le gel des importations, le prix devrait A?tre abordable. Le kilogramme varie actuellement entre 350 et 400 F CFA. Et le sac de 30 kg est cA�dA� A� 9000 FCfa, le sac de 25 Kg A� 6500 FCfa ou 7000 FCfa. Le constat est amer puisque le prix du kilogramme da��oignon local na��est pas trA?s loin de celui importA�. Ce que dA�plorent les consommateurs, les commerA�ants grossistes et autres dA�taillants : A�Ce na��est pas tolA�rableA�, a dit Abdou Rahmane Ndiaye, commerA�ant implantA� A� la rue Raffanel (ville de Dakar). Avant da��ajouter que A�cela na��encourage pas A� consommer local, encore que ce na��est pas la mA?me qualitA�. Il y a vraiment beaucoup de choses A� revoirA�.

Le SA�nA�gal vise la production de 350 000 tonnes da��oignon en 2016. La filiA?re a fait un grand bond. La production da��oignons au SA�nA�gal connait une hausse croissante. Selon un document de la Direction de la��Horticulture, la production da��oignon est passA�e de 90.000 tonnes en 2001 A� 245.000 tonnes en 2014. Cette augmentation en volume est le rA�sultat da��une politique de diversification des cultures par les producteurs. Cependant, le problA?me de qualitA�, les infrastructures de stockage sont insuffisantes avec un impact notoire sur la conservation des oignons.Flomax without prescription


Étiquettes : , , ,



Vision Verte




Article précédent

(Kaffrine) Macky lance le PSE agricole

Article suivant

(Tamba) Pour avoir voulu protA�ger la foret il reA�oit des coups de hache et de gourdin





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

(Kaffrine) Macky lance le PSE agricole

order Flomax Biaxin treatment for sinus infection Quelques heures aprA?s la traditionnelle rA�union du conseil des ministres,...

17 April 2015