Urgent

AvancA�e de la mer dans la Langue de Barbarie : Une lutte continuelle pour sauver la��A�cosystA?me

Accueil / catastrophe / changements climatiques / 29 avril 2015

buy nizagara nolvadex without prescription Le spectacle est A�poustouflant. A perte de vue, la beautA� de la��eau du fleuve du Gandiol A�tend son lit. Au milieu de cette A�tendue, la beautA� de la nature fait oublier, pour quelques minutes, le drame qui a frappA� et qui continue de frapper les populations environnantes. Les A�co-gardes et gardes forestiers, en poste au Parc nationale de la Langue de Barbarie, ramA?nent trA?s vite A� la rA�alitA�. AprA?s plus da��une quinzaine de minutes de traversA�e en pirogue, ils pointent du doigt la��horizon. Au loin, da��A�normes vagues sa��entrechoquent A� cA?tA� de la quasi-quiA�tude de la��eau du fleuve. Un spectacle impressionnant et tout aussi incroyable sur un fleuve. La��explication est toute simple, la��A�norme brA?che qui a A�tA� creusA� sur ce cordon dunaire, qui sA�pare la��ocA�an Atlantique et le fleuve SA�nA�gal depuis plus de dix ans maintenant, a avalA� une grande partie de la Langue de Barbarie. De quatre mA?tres en 2003, la brA?che sa��est A�largie A� 5 kilomA?tres 100. Les fiA�laos, censA�s retenir le sable et ainsi lutter contre la��avancA�e de la��eau marine, na��ont pas rA�ussi cette mission. Les derniers survivants reposent courbA�s sur le sable marin. Comme calcinA�s, ils contrastent avec la clartA� du sable marin.

Cette dA�solation gagne de plus en plus du terrain sur le Parc national de la Langue de Barbarie. CrA�A� sur une superficie de deux hectares en 1976, ce site, A� cheval entre Saint-Louis et Louga, perd du terrain dans sa lutte contre la��avancA�e de la mer et ses consA�quences. Da��aprA?s la��adjoint du conservateur, LieuteA�nant Diallo, le parc a perdu plus de la moitiA� de sa superficie depuis la��ouverture de cette brA?che. Pourtant ca��est A� plus de 6 kilomA?tres des limites du parc que le canal de dA�lestage a A�tA� creusA� pour A�vacuer la��A�norme quantitA� da��eau qui menace da��inonder la vieille ville. Seulement, explique le Commandant Moussa Fall, conservateur de cet espace A�cologique, au mois de mars de cette annA�e, la brA?che A�tait A� 100 mA?tres dans les limites du parc. ArrivA� en janvier, il avait trouvA� cette brA?che A� 100 mA?tres des limites de son domaine de compA�tence. Mais en trois mois, il a gagnA� 200 mA?tres. De plus, la brA?che se dA�place. A�Le canal se dA�place vers le sud et il y a une disparition de plus en plus de la langue oA? ces tortues venaient pondre. Ce qui fait que la reproduction mA?me de ces tortues mA?me est menacA�e. Avec la remontA�e des eaux, la��A�lot des oiseaux risque de disparaA�tre. Il y a dA�jA� un financement qui a A�tA� trouvA� pour essayer de la��endiguer mais ca��est sA�r que si le canal arrive A� hauteur de la��A�lot, on ne parlera plus de cet espaceA�, alerte le Commandant Moussa Fall.
Pour conserver ce site de reproduction de tortues marines sous la menace da��une disparition et la��A�lot des oiseaux qui accueille les espA?ces en migration, la rA�flexion a A�tA� menA�e et un programme da��actions prioritaires sur les cinq prochaines annA�es A�laborA�. La��endiguement et le nettoyage des plages oA? les dA�chets de Saint-Louis sont charriA�s avec la��appui des populations environnantes sont privilA�giA�s. A�Pour la��A�rosion, tout ce que nous pouvons faire, ca��est trouver des digues de protection mais des digues adaptA�es A� nos moyens. Le budget du parc tourne autour de 15 millions. A�a ne peut pas faire une digue de protection par rapport aux menaces. Le plus important ca��est de proposer A� nos autoritA�s de la��environnement, un document pour dire voilA� ce qua��il faut faire dans les cinq ans A� venir si on veut sauver le parc. Ce travail a A�tA� fait, on ne sa��arrA?te pas lA�, on essaie da��organiser une table ronde avec les bailleurs et les partenaires technique et financiers pour trouver les financements nA�cessairesA�, explique le conservateur.
Il donne une autre motivation A� ces actions. D’aprA?s lui, sauver le Gandiolais revA?t un caractA?re A�conomique. Avec la��accentuation de la salinisation du fleuve causA�e par la brA?che, les activitA�s de maraA�chage sont menacA�es. A�Le parc est A�cologique mas si la Langue disparaissait, ca��est le maraA�chage dans le Gandiolais qui va disparaA�tre A� son tour. Si le maraA�chage dans le Gandiolais disparaA�t, ce sont les 80% qui sortaient des Niayes qui vont A?tre remis en cause. Le maraA�chage, ca��est Saint-Louis, Louga, ThiA?s et Dakar. Si Saint-Louis et Louga sautent, une grande partie des produits maraA�chers de ce pays vont sauterA�, explique-t-il.

Environnement et Pse
Cette prA�occupation pour la prA�servation de la nature est da��ailleurs une condition sine qua non pour une A�conomie verte prA?nA�e par la��unique document de rA�fA�rence du pays, le plan SA�nA�gal A�mergent. PrA�server la��environnement pour une A�conomie durable afin de rA�pondre aux besoins du prA�sent, sans compromettre la capacitA� des gA�nA�rations futures A� rA�pondre aux leurs, est essentiel. Mais la place de la��environnement dans ce plan na��est pas clairement dA�finie. Da��aprA?s Mamadou KonatA�, qui a dA�veloppA� une communication sur Economie verte et promotion du plan SA�nA�gal A�mergent, le volet environnement est liA� A� la rA�alisation des projets du Pse, mA?me sa��il ne transparaA�t pas clairement dans les intitulA�s. Selon lui, la nA�cessitA� de faire une A�tude avant le dA�but de tout projet prend en charge les prA�occupations environnementales mA?me dans une croissance forte.generic atarax


Étiquettes : , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Les bulldozers A� la��A�uvre pour la construction de la��arA?ne

Article suivant

Au Mexique, la population manque da��eau potable mais Coca-Cola prospA?re





Vous aimerez aussi



2 commentaires

sur 29 April 2015

bonjour
je viens de voir votre publication et voudrais savoir pourquoi vous n’avez pas souligné l’occasion qui vous a été offerte pour avoir toutes ces données parce que wakh mbakhou diam dou wagni sissa mbakh dara mais à part cette remarque je peux dire que vous avez bien relaté les choses merci et j’espère que solution sera trouvée pour éradiquer ce fléau merci encore Assistante à la Cellule d’Éducation et de Formation Environnementales

    sur 29 April 2015

    Merci pour vos remarques mais sachiez qu’on était pas convier a votre rencontre donc ne nous enveu pas de ne pas parler de cette occasion et nous sommes entierement a la disposition de tous les acteurs



Laisser un commentaire


Plus d'articles

Les bulldozers A� la��A�uvre pour la construction de la��arA?ne

Order hyzaar and alcohol La��espace du TechnopA?le de Dakar retenu pour la construction de la��arA?ne nationale est en train...

26 April 2015