Urgent

La��EROSION CA�TIA?RE ET La��AVENIR DU SA�NA�GAL

Accueil / catastrophe / erosion / 8 juillet 2015

Buy cialis with dapoxetine buy atarax OA� TROUVERONS-NOUS LES EMPREINTES LORSQUa��IL Na��Y AURA PLUS DE SABLE ? La��EROSION CA�TIA?RE ET La��AVENIR DU SA�NA�GAL.

Depuis 2005, la��A�conomie du SA�nA�gal a perdu de son dynamisme, et cette tendance a A�tA� aggravA�e par un facteur souvent nA�gligA�, A� savoir le changement climatique. 25 pour cent des cA?tes sA�nA�galaises encourent un risque da��A�rosion cA?tiA?re important, et on estime que ce chiffre passera A� 75 pour cent da��ici 2080, si les niveaux de la mer continuent da��augmenter. La��A�rosion du littoral sA�nA�galais est dA�jA� trA?s marquA�e et a commencA� A� nuire au tourisme, la��un des domaines clA�s du Plan SA�nA�gal A�mergent, qui sa��inscrit dans la stratA�gie de croissance et de dA�veloppement A� long terme du pays.

On ne peut surestimer la��importance A�conomique de la��intA�gritA� du littoral du SA�nA�gal, et son importance devrait continuer A� croA�tre. Abritant 60 pour cent de la population, soit environ 7,8 millions des 13,5 millions da��habitants, la cA?te du SA�nA�gal sa��A�tend sur 531 km, et la rA�gion cA?tiA?re reprA�sente 68 pour cent du PIB. Selon les estimations actuelles, la��urbanisation le long de la cA?te est susceptible da��augmenter da��un tiers entre 1990 et 2080. En plus de ses effets A�conomiques, la vulnA�rabilitA� du littoral prA�sente A�galement des risques de pauvretA� importants, A�tant donnA� que les impacts nA�gatifs des chocs environnementaux se rA�partissent gA�nA�ralement plus lourdement sur les pauvres. Dans un pays oA? prA?s de la moitiA� de la population vit sous le seuil de pauvretA�, la rA�sistance aux catastrophes naturelles et au changement climatique est particuliA?rement importante.

Le processus da��A�rosion cA?tiA?re a commencA� au dA�but des annA�es 1980 au SA�nA�gal, mais celui-ci na��a pas suffisamment A�tA� pris au sA�rieux au dA�but. La hausse du niveau de la mer est la principale cause de la��A�rosion qui a A�tA� aggravA�e par les activitA�s des A?tres humains, en particulier les constructions le long de la cA?te. En entravant la conservation naturelle et la��absorption de la��eau de pluie, la��extraction de sable et de la��urbanisation en bord de mer ont augmentA� le risque da��inondation, menaA�ant les logements, les infrastructures et le tourisme. Le tourisme est un secteur particuliA?rement important de la��A�conomie sA�nA�galaise axA�e sur le service; le gouvernement a identifiA� le tourisme comme la��un des principaux moteurs de la croissance A�conomique nationale, et le secteur est une source importante da��emplois le long de la cA?te en dehors de Dakar.

Alors que le tourisme au SA�nA�gal se heurte A� un certain nombre de dA�fis importants, dont des impA?ts A�levA�s, de faibles investissements publics et une mauvaise gestion du secteur, le problA?me le plus important est la disparition des plages. Saly-Portudal, une grande station balnA�aire, en est un bon exemple. Il sa��agit da��une ville cA?tiA?re comprenant 15 hA?tels et 23 complexes de rA�sidences de vacances, dont la��A�conomie dA�pend entiA?rement des activitA�s balnA�aires. Toutefois, en raison de la��A�rosion cA?tiA?re, 30 pour cent des logements de Saly-Portudal na��ont plus accA?s A� des plages exploitables.

Une baisse de la��activitA� touristique nuit non seulement A� la��A�conomie locale, mais a aussi un impact nA�gatif au niveau national. En supposant qua��il y a une forte corrA�lation entre la population et les vulnA�rabilitA�s de la zone cA?tiA?re, y compris les risques humains, matA�riels et A�conomiques, la valeur actuelle nette de la��A�rosion cA?tiA?re et de la submersion marine au SA�nA�gal est estimA�e A� 344 milliards de francs CFA (soit US $ 688 000 000). Da��autres coA�ts potentiels, tels que la perte de vies humaines ou la destruction des sites issus du patrimoine culturel et des A�cosystA?mes, sont difficiles A� A�valuer.

La��A�rosion cA?tiA?re na��a pas A�tA� traitA�e de maniA?re cohA�rente, et certaines des rares mesures entreprises ont freinA� le processus dans un domaine tout en la��aggravant dans un autre. Compte tenu de la prioritA� majeure accordA�e au tourisme dans la stratA�gie de dA�veloppement national du gouvernement, cette question requiert une attention immA�diate.

63 pour cent de la population du SA�nA�gal est consciente des effets nA�gatifs du changement climatique et le public sera probablement en faveur da��une intervention du gouvernement. Comme dans de nombreux domaines, il est essentiel da��amA�liorer la collecte des donnA�es pour aboutir A� une politique efficace. Il est aussi important da��A�tablir un cadre da��intervention dans le but de hiA�rarchiser et de coordonner les mesures da��intervention, et le plan de gestion des zones cA?tiA?res devrait A?tre A�laborA� et amA�liorA� de maniA?re progressive. Parmi les mesures complA�mentaires, on compte la planification urbaine, une rA�forme institutionnelle, une meilleure coordination institutionnelle et le dA�veloppement des connaissances techniques des organismes gouvernementaux. Enfin, les rA�formes lA�gislatives et rA�glementaires seront nA�cessaires pour construire une base juridique cohA�rente pour gA�rer le littoral, en particulier la loi sur le littoral, le programme de prA�vention de la��A�rosion cA?tiA?re national et le plan da��action national pour le changement climatique. Dans la��ensemble, le dA�fi le plus important sera de transformer la mentalitA� des lA�gislateurs et du public sur les menaces que posent la��A�rosion cA?tiA?re et le changement climatique. Mais ces questions sont urgentes, et le temps presse.

CONTRIBUTION de Matthias CINYABUGUMA et Macella VALDIVIAgeneric Flomax


Étiquettes : , , ,



Vision Verte




Article précédent

Equateur : le pape FranA�ois lance un SOS pour la��environnement

Article suivant

LA PRODUCTION DE BANANE DE TAMBACOUNDA CHUTE DE 30.000 A� 17.000 TONNES





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Equateur : le pape FranA�ois lance un SOS pour la��environnement

En dA�placement officiel en AmA�rique du Sud, le pape FranA�ois, actuellement en Equateur, a lancA� un vA�ritable...

8 July 2015