Urgent

Mali : faux engrais, vrai scandale ?

Accueil / agriculture-peche-foret / alarme / catastrophe / international / 14 juillet 2015

Des tonnes d’intrants importA�es pour les rA�coltes de coton et de cA�rA�ales ne sont pas conformes aux normes de qualitA�. L’affaire prend un tour politique. Price of arimidex in uk order atarax

AprA?s la polA�mique concernant la surfacturation de matA�riel militaire puis la��avion prA�sidentiel, la��opposition na��hA�site plus A� parler da��un nouveau scandale da��A�tat. Depuis quelques semaines, le feuilleton des A� engrais frelatA�s A� agite la classe politique et le monde rural. En cause : la��introduction dans les champs maliens de milliers de tonnes da��engrais non pas A� frelatA�s A�, mais sous-dosA�s en nutriments.

Les faits remontent au dA�but de la��annA�e. En janvier, Mamadou Sangafowa Coulibaly, le ministre ivoirien de la��Agriculture, envoie une lettre A� Bokary TrA�ta, son homologue malien, dans laquelle il le prA�vient que des A� engrais non conformes aux normes de qualitA� A� de la Cedeao sont importA�s en CA?te da��Ivoire et au Mali. Les autoritA�s maliennes diligentent alors des analyses.

DA�but avril, la direction nationale de la��agriculture rA�vA?le que 37 % des 9 000 tonnes dA�jA� importA�es sont dA�ficitaires en nutriments. Sachant qua��un total de 247 000 tonnes est prA�vu pour la campagne agricole 2015-2016, la quantitA� da��engrais sous-dosA�s pourrait donc A?tre bien plus importante. Les consA�quences sur la production de cA�rA�ales, et surtout de coton, secteur vital pour la��A�conomie nationale, pourraient A?tre dA�sastreuses. Sa��y ajoutent des interrogations sur les conditions da��attribution des marchA�s da��importation A� des sociA�tA�s privA�es, qui perA�oivent une soixantaine de milliards de francs CFA, dont 35 milliards directement de la��A�tat.

Une rA�action trop lente ?

AprA?s avoir mis du temps A� reconnaA�tre le scandale, le gouvernement et Bokary TrA�ta sont dA�sormais sous le feu des critiques. Mi-juin et dA�but juillet, le ministre du DA�veloppement rural est venu sa��expliquer devant les dA�putA�s. Et na��a visiblement pas convaincu la��opposition. A� Pourquoi na��y a-t-il pas eu de rA�action plus rapide ? Est-ce une nA�gligence ? Une dA�faillance ? Quoi qua��il en soit, nous demandons la dA�mission du ministre A�, tonne la��opposant TiA�bilA� DramA�, dont la formation, le Parti pour la renaissance nationale (Parena), a rA�cemment publiA� un document dA�taillA� sur cet imbroglio.

A�voquant une A� situation trA?s grave A� et une A� nouvelle affaire A� mettant en cause la gouvernance du prA�sident, Ibrahim Boubacar KeA?ta, SoumaA?la CissA�, le leader de la��opposition et prA�sident de la��Union pour la RA�publique et la dA�mocratie (URD), se dit particuliA?rement inquiet pour les rA�coltes de coton et pour les paysans, tenus de rembourser les dettes contractA�es pour la��achat da��engrais A� la fin de la campagne.

Jeuneafriquepurchase nolvadex


Étiquettes : , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Les Etats africains ouvrent leurs pays aux semences commerciales au dA�triment des paysans

Article suivant

les vents de sable envahissent la region de Matam





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Les Etats africains ouvrent leurs pays aux semences commerciales au dA�triment des paysans

order nolvadex Buy entocort 3mg MA�prisant les protestations de leurs agriculteurs et de la sociA�tA� civile, les gouvernements...

13 July 2015