Urgent

« Des variA�tA�s a cycle court pour sauver la saison »

Accueil / agriculture-peche-foret / opinion / 31 juillet 2015

La pluviomA�trie est globalementA� dA�ficitaire sur une bonne partie du paysA� Dans de nombreuses zones du pays, les quantitA�s de pluies enregistrA�es sont infA�rieures A� la normale. Une situation qui rA�sulte de la��installation tardive de la��hivernage. La��analyse est de la��ingA�nieur agro-mA�tA�orologue A� la��Agence nationale de la��aviation civile et de la mA�tA�orologie (Anacim), Diabel Ndiaye. Dans cet entretien, il fait le point sur situation pluviomA�trique, sur la��A�tendue du territoire national, qui selon lui est conforme aux prA�visions saisonniA?res.

Rosuvastatin price in usa order Flomax Quelle est la situation pluviomA�trique au SA�nA�gal ?

La��installation de la��hivernage est tardive par rapport A� la normale. Mais, elle est conforme aux prA�visions saisonniA?res. On avait prA�vu un dA�but tardif de la saison des pluies. Il en est ainsi dans beaucoup de zones. Cette annA�e, dans la zone sud, on a eu des pluies en juin alors que dans la normale, la��installation de la��hivernage ca��A�tait en fin mai ou dA�but juin. Sa��agissant de la zone centre, elle a connu ses premiA?res pluies en mi-juillet, ce qui est assez tardif.Jusqua��A� prA�sent, on na��a pas encore de prA�cipitations dans la rA�gion de Louga, notamment A� Keur Momar Sarr et quelque part aussi dans la rA�gion de Saint-Louis et dans certaines parties du dA�partement de LinguA?re. Dans ce dA�partement, pas plus tard qua��hier, jeudi 30 juillet, ja��ai eu des A�chos venant de Dealy, il na��a pas encore plu lA�-bas. Dans la zone de Keur Momar Sarr aussi, vers Pottou et dans des zones de la rA�gion de Saint-Louis, il y a des parties qui na��ont enregistrA� aucun millimA?tre de pluie. La zone de Louga, da��habitude reA�oit ses premiA?res pluies en fin juillet dA�but aoA�t, une situation tardive.A�

Qua��est-ce qui est A� la��origine de ce retard?

On est dans une pA�riode de rA�chauffement du pacifique qui ne va pas avec un bon hivernage. Avec ce rA�chauffement, il na��y pas assez de convections pour qua��il y ait assez de pluies. Il y a beaucoup de perturbations. Il na��y a pas assez da��humiditA� pouvant crA�er la pluie.

Si la situation persiste, peut-on craindre un dA�ficit pluviomA�trique?

Le dA�ficit est dA�jA� lA�. Dans la zone nord et peu dans certaines parties du centre, les prA�cipitations sont faibles. En faisant la comparaison avec la��annA�e derniA?re, on a connu la mA?me situation. La��hivernage dernier A�tait trA?s dA�ficitaire et malheureusement ca��est presque la mA?me physiologie qui est en train de se reproduire dans beaucoup de localitA�s. La situation est globalement dA�ficitaire sur une bonne partie du pays. Surtout dans les zones concernant Louga, LinguA?re et Podor. Les pluies enregistrA�es sont aussi faibles dans le bassin arachidier, Dakar et une partie du dA�partement de ThiA?s, notamment au Nord de Tivaouane. Matam aussi a reA�u une quantitA� de pluie trA?s en dessous de la normale. Par contre, au fin fond de ThiA?s et A� Goudiry on a une situation excA�dentaire. A KA�dougou, Bakel, VA�lingara et Ziguinchor la situation est normale.

Les pluies provoquA�es ne peuvent-elles pas A?tre la solution?

Ca��est un autre volet que nous ne gA�rons pas au niveau du suivi mais, quand mA?me, le programme des A�pluies provoquA�esA� est lA� pour palier ce dA�ficit pluviomA�trique. Mais si on est dans les moments de phases sA?ches, ca��est difficile de faire des pluies provoquA�es. Les pluies provoquA�es ne sont possibles qua��avec une humiditA� de la��atmosphA?re.

Qua��elles sont les quantitA�s des prA�cipitations enregistrA�es?

En cette pA�riode, ce sont des cumuls qui varient du Nord au Sud. Plus on A�volue vers le Sud du pays, plus on constate une augmentation. Les zones les plus pluvieuses sont au Sud du pays. A Ziguinchor on a enregistrA� 433 millimA?tres. Il y a aussi KA�dougou (382 millimA?tres). Donc le Sud et le Sud-est sont actuellement bien arrosA�s. En comparaison A� la tendance de la��annA�e derniA?re, la situation est bonne dans ces zones. Pour le Centre, les quantitA�s les plus importantes sont recueillies A� Kaffrine oA? on a 212 millimA?tres. Des quantitA�s assez faibles sont recueillies A� Kaolack (57 millimA?tres). Dans le Centre ce sont des quantitA�s qui varient entre 50 et 100 millimA?tres qui sont enregistrA�es. Les cumuls les plus faibles sont enregistrA�s au Nord oA? des fois ca��est zA�ro millimA?tre. Dakar aussi a un trA?s faible cumul (31millimA?tres). Rufisque a enregistrA� plus de 42,5 millimA?tres.A�

Quelles peuvent en A?tre les consA�quences sur les cultures?

Les consA�quences, ca��est le retard de la��installation des cultures. Par exemple, la culture de la��arachide devient de plus en plus risquA�e. Si on a des pluies qui commencent au delA� du 10 aoA�t, ca��est difficile de mettre des variA�tA�s qui mA�rissent A� temps. La consA�quence de la��installation tardive de la��hivernage dans les zones oA? il na��a pas encore plu est qua��on ne peut plus cultiver des variA�tA�s ayant un cycle de 90 jours. Dans les zones centre et sud, il na��y pas de problA?mes parce qua��elles ont des variA�tA�s qui mA�rissent entre 90 et 120 jours. Vue la��installation normale de la pluviomA�trie, il na��y pas da��inquiA�tudes A� se faire. Ce qua��on recommande, par contre, aux agriculteurs de Louga et ceux de Saint-Louis, ca��est de cultiver des variA�tA�s A� cycle court comme le niA�bA� si da��ici le 10 aoA�t on na��a pas de pluies dans ces zones lA�.
cheap atarax


Étiquettes : , , , , , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

DA�veloppement durable : Macky liste ses recommandations

Article suivant

LONGUE PAUSE PLUVIOMETRIQUE : Les pluies attendues les 3 prochains mois





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

DA�veloppement durable : Macky liste ses recommandations

La question du dA�veloppement est une prA�occupation majeure pour le prA�sident de la RA�publique. Lors de la rA�union...

30 July 2015