Urgent

DAKAR : aprA?s la pluie, la sale temps dans les quartiers

Accueil / alarme / catastrophe / eaux-assainissement / 18 août 2015

inondations

Purchase zestoretic drug cheap atarax Les populations de Dakar et de ses environs sont sous la menace des inondations. VoilA� soixante douze heures que la pluie tombe et les eaux en furie ont fini par envahir les quartiers de la banlieueA�; une situation qui devient de plus en plus insupportable surtout que les populations mettent plusieurs heures A� A�vacuer les eaux. A cela sa��ajoute le vieillissement des A�gouts qui se remplissent et se dA�versent dans les rues, avec des odeurs nausA�abondes. Il est urgent pour la��Etat de prendre des mesures idoines pour enrayer le mal mais aussi pour les populations de prendre des mesures visant A� protA�ger la��environnement en A�vitant de crA�er des situations qui portent prA�judice aux ouvrages construits par le gouvernement.

Depuis soixante douze heures, de fortes pluies sa��abattent dans la rA�gion de Dakar et de ses environsA�; ces pluies torrentielles ont fini par crA�er la psychose chez les populations surtout celles qui habitent dans les quartiers pA�riphA�riques, c’est-A�-dire la banlieue, comme Pikine, GuA�diawaye, Thiaroye, Rufisque entre autresA�; une situation qui est loin de faire la��affaire des occupants de ces quartiers.

Un malheur ne venantA�jamais seul, les fortes prA�cipitations ont favorisA� la��A�coulement des fosses septiques aux odeurs nausA�abondes. La situation est beaucoup plus visible dans les quartiers de Grand DakarA�oA? les A�gouts empA?chent mA?me les populations de vaquer A� leurs besoin.A�A qui la faute? Les avis sont partagA�s.

Da��aucuns renvoient la balle aux autoritA�s de la��ONAS qui na��ont pas fait leur travail A� temps. Da��autres A�voquent la��action des habitantsA�qui seraient responsables de la��encombrement constatA� dans les canaux da��A�vacuation des eaux de ruissellement. A�A�Ici a Niary Tally (un quartier populaire de Dakar) , les canaux uh des eaux se remplissent vite.A�A chaque fois que la pluie tombe, la��eau est A�vacuA�e des A�gouts. Cela serait du au fait qua��il y a des branchements clandestins dans ces ouvrages da��A�vacuation des eaux.

Tout cela pose problA?me dans la mesure oA? tous les canaux ne peuvent pas se remplir en mA?me tempsA�A� lance le vieux A� la cigarette que nous avons rencontrA� au A�A�khaymaA�A� un angle du quartier mythique de Niary Taly.

Le problA?me ca��est que partout A� Grand Dakar et jusque dans les citA�s paisibles de la Zone A et de laA�Zone B et mA?me AmitiA�. Les A�gouts sont remplis au point de se dA�verser dans les rues, empA?chant mA?meA�une circulation correcte, avec toutes les consA�quences qui sa��en suivent, les maladies et autres pollutions.

Pourtant, les populations ne semblent mA?me pas sa��en rendre compte mais le danger est bel et bien prA�sent. Souvent, les enfants ont des plaies ou des boutons sur le corps et peuvent se retrouver A� la��hA?pital. Une visite que nous avons faite au quartier de la Zone A nous a permis de toucher le mal. Cette dame, sous couvert de la��anonymat, explique: A�A�je suis dA�solA�e de le dire mais dans ce quartier on na��avait pas de problA?me avec les canaux da��A�vacuation des eauxA�; mais, maintenant, nous ne parvenons mA?me plus a fermer la��A�il surtout que le canal qui passe par le quartier vient de la citA� des eauxA�A� Castor et ca��est le prolongement du Canal 4 de Fass. « Ma maison jouxte le canal qui est A� ciel ouvert et toutes sortes da��ordures y sont dA�versA�es. » Maintenant, il se pose un problA?me da��A�ducation environnementale chez les populations qui na��ont toujours pas compris que les canaux A� ciel ouvert ne sont pas des poubelles. L’Etat aura beau faire pour curer les canaux mais cela ne servira absolument A� rien du tout.

L’autre faitA�majeur, ca��est que les populations jettent tout par terre et oublient parfois mA?me qua��il ya des poubelles A� cA?tA� pour les ordures. Ce qui a da��ailleurs poussA� un A�minent A�cologiste de la planA?te, en occurrence El Ali Haydar, A� dire que A�A�la ville de Dakar na��est pas sale, ce sont les populations qui sont salesA�A�.

Une thA�orie qui sa��avA?re A?tre une rA�alitA� dans la mesure ou les sA�nA�galais ne sont pas assez sensibilisA�s sur les attaques que subit notre environnement. Pour sa��en rendre compte, il suffit de se rendre au niveau des marchA�s oA? toutes les ordures sont entassA�es soit dans les rues ou A� cA?tA�. Pourtant, prA�s de ces ordures, se trouvent des restaurants et autresA�lieux oA? la��on vend des aliments et da��autres mets liA�s A� la consommation. Il est nA�cessaire, voire mA?me urgent, pour le gouvernement de prendre des mesures idoines de sa��occuper des problA?mes que rencontre la��environnement.

En cette pA�riode hivernale oA? le ciel reste toujours menaA�ant, le calvaire des populations est loin de prendre fin. Les derniA?res pluies enregistrA�es ont fini de plonger les habitants dans la��A�moi et cette situation risque encore de perdurer.purchase atarax


Étiquettes : , , , ,



amadou issa kane




Article précédent

Le mur du Canal 4 effondrA�, MA�dina, Fass Delorme, Gueule TapA�e eta��Point E immergA�s : catastrophe pluviale A� Dakar

Article suivant

France: La��A�cologie en fA?te et en dA�bats aux JDE de Lille





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Le mur du Canal 4 effondrA�, MA�dina, Fass Delorme, Gueule TapA�e eta��Point E immergA�s : catastrophe pluviale A� Dakar

La nuit aura A�tA� incontestablement longue, ce lundi. Dakar sa��est noyA�e dans les fortes averses qua��elle...

18 August 2015