Urgent

Le changement climatique, facteur de dA�stabilisation et de migration

Accueil / alarme / catastrophe / changements climatiques / international / 11 septembre 2015

Sa��agit-il da��une A� crise A� ? Ou, plutA?t, de la��installation da��un nouveau rA�gime de migrations, alimentA� par le changement climatique en cours ? La��afflux de migrants et de rA�fugiA�s cherchant asile en Europe est aujourda��hui principalement causA� par les guerres civiles et la��effondrement des Etats au Moyen-Orient, mais le rA?le du climat, bien qua��impossible A� chiffrer, est plus que probable.

25 millions de dA�placA�s

Generic flonase cost walgreens

Si la��Europe en sent dA�jA� les effets directs et indirects, A�la��ampleur de ces migrations va excA�der ce que nous connaissons actuellement A�, prA�vient Monique Barbut, secrA�taire exA�cutive de la Convention des Nations unies sur la lutte contre la dA�sertification (UNCCD), qui intervenait, mercredi 9 septembre, lors da��une confA�rence A� DA�rA?glements climatiques et crises humanitaires A�, organisA�e par le ministA?re des affaires A�trangA?res en partenariat avec la��Institut de relations internationales et stratA�giques (IRIS), Action contre la Faim et CARE France. Occasion pour 67 ONG de remettre au ministre des affaires, Laurent Fabius, une lettre ouverte insistant sur la��urgence da��un accord ambitieux, en fin da��annA�e A� Paris, sur la question climatique.

Selon la��Internal Displacement Monitoring Center (IDMC), entre 2008 et 2014, une moyenne annuelle da��environ 25 millions de personnes sont dA�placA�es chaque annA�e pour cause de catastrophes naturelles, dont plus de 80 % le sont en raison da��A�vA�nA�ments hydro-climatiques (tempA?tes, inondations, A�rosion des cA?tes, etc.). A� La part attribuable au changement climatique dans ces migrations ne peut A� la��heure actuelle pas A?tre A�valuA�e A�, rappelle toutefois FranA�ois Gemenne, chercheur (Sciences Po, universitA� de Versailles-Saint-Quentin) en sciences politiques et spA�cialiste des migrations environnementales
Pas plus que ne peut A?tre prA�cisA�ment chiffrA�e la part attribuable au changement climatique, dans les dA�placements de population liA�s A� des troubles politiques (guerres, violences, etc.) qui reprA�sentent, selon la��IDMC, plus de 38 millions de dA�placA�s internes en 2014. A� Toutefois, il y a un consensus pour dire que le climat est un facteur de dA�stabilisation, qua��il y a un lien fort entre climat et sA�curitA� A�, dit FranA�ois Gemenne.
Le constat na��est pas nouveau. En mars 2008, un rapport du Haut reprA�sentant de la��Union europA�enne pour les affaires A�trangA?res et la politique de sA�curitA� identifiait dA�jA� les zones les plus susceptibles au changement climatique en cours. A� Les changements climatiques risquent da��avoir, A� la��avenir, des incidences sur la stabilitA� sociale et politique au Proche-Orient et en Afrique du Nord A�, prA�cisait le rapport avec clairvoyance. Le texte pointait notamment A� les tensions liA�es A� la gestion des ressources hydriques de la vallA�e du Jourdain et du bassin du Tigre et de la��Euphrate, qui se rarA�fient A� et la��aggravation de ces tensions par la��augmentation des tempA�ratures.

Il mettait A�galement la��accent sur A� une augmentation sensible de la population du Maghreb et du Sahel A� au cours des prochaines annA�es qui, combinA�e au changement climatique et A� la diminution des surfaces agricoles, pourrait entraA�ner des A� tensions sociales A�, une A� dA�stabilisation politique A� et A� pourrait accroA�tre les pressions migratoires A�. De mA?me, au YA�men, le prA�monitoire rapport du Haut reprA�sentant prA�cisait que A� sous la��effet des changements climatiques et de la baisse de la production agricoles A�, la situation A� pourrait atteindre un point critique, entraA�nant une instabilitA� politique et sociale A�.

buy nolvadex

SA�cheresses syriennes

Plus de sept ans aprA?s la rA�daction de ce rapport, M. Gemenne constate que la Syrie offre la��exemple da��une sociA�tA� dA�stabilisA�e par la��alA�as climatique : A� Une partie de la crise syrienne trouve son origine dans une sA�rie de sA�cheresses qui a frappA� le pays A�, explique le chercheur. Ce lien est au centre de plusieurs travaux acadA�miques rA�cents. A� Il y a un faisceau de preuves que la sA�cheresse entre 2007 et 2010 qui a touchA� le Moyen Orient a contribuA� au conflit syrien, notent des chercheurs conduits par Colin Kelley (universitA� de Californie A� Santa Barbara) dans une A�tude publiA�e en mars 2015 dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences. Cette sA�cheresse, la pire jamais relevA�e dans la rA�gion, a causA� une gA�nA�ralisation des mauvaises rA�coltes et des migrations de masses des zones rurales vers les centres urbains. A� Or le changement climatique en cours, A�crivent les chercheurs, triple le risque de sA�cheresses sA�vA?res et persistantes dans le Croissant fertile.
En Syrie, ce sont ainsi prA?s da��un million de personnes, touchA�es par la��insA�curitA� alimentaire, qui ont quittA� leurs terres. A� Un exode rural qui a contribuA� A� faire basculer le pays dans le conflit A�, souligne Monique Barbut qui observe qua��au NigA�ria et en MA�sopotamie, Boko Haram et la��Etat islmatique (EI, ou Daech selon la��acronyme arabe) exploitent ce type de situation. A� Daech a confisquA� des ressources en eau rares pour accroA�tre son pouvoir et son influence. A�

RarA�faction de la��eau et des terres agricoles

Dans les annA�es A� venir, le changement climatique conduira A� une dA�gradation des terres et A� une rarA�faction des ressources en eau. Les terres agricoles disponibles pourraient diminuer fortement da��ici A� 2050, quand la��A�cart entre les besoins en eau et les ressources disponibles pourrait atteindre 40 % dans les deux prochaines dA�cennies. A� Quand il ne reste plus rien, les personnes dA�sespA�rA�es cherchent une autre voie, observe Monique Barbut. La migration est la plus A�vidente. A� Et de souligner : da��ici A� 2020, 60 millions de personnes pourraient migrer des parties dA�gradA�es de la��Afrique sub-saharienne vers la��Afrique du Nord et la��Europe.
A� La difficultA� croissante A� trouver de la��eau, des pA?turages verts obligent A� parcourir davantage de kilomA?tres, tA�moigne Hindou Oumarou Ibrahim, coordinatrice de la��Association des femmes peules autochtones du Tchad. Ca��est une grande source de conflit. La disparition en dix ans de 80 % de la��eau du lac Tchad a provoquA� de terribles tensions entre les fermiers venus du Nord du Nigeria et les A�leveurs qui traditionnellement vivent autour du lac. A�
La question climatique devrait A?tre un facteur majeur de dA�stabilisation et de migrations dans le siA?cle en cours. Mais, rappelle FranA�ois Gemenne, A� il ne faut pas non plus verser dans le dA�terminisme climatique car les choix politiques jouent bien sA�r un rA?le majeur dans la survenue des crises A�. A� Cependant, il est inquiA�tant de voir la rA�action de panique que provoque en Europe la situation actuelle, conclut le chercheur. Il semble qua��on ne rA�alise pas encore son caractA?re profondA�ment structurel. A�
Le mondeFlomax without prescription


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Au SA�nA�gal, le choix polluant du charbon irrite la population

Article suivant

COP-21 : Macky Sall invitA� A� a��a��porter la voixa��a�� des pays Francophones du sud





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Au SA�nA�gal, le choix polluant du charbon irrite la population

Bargny, oA? doit A?tre construite une centrale A� charbon, est une des zones les plus vulnA�rables A� l'A�rosion...

8 September 2015