Urgent

GuA�diawaye : Le bradage des filaos en gestation

Accueil / alarme / opinion / 20 novembre 2015

Purchase femcare cheap Bentyl La boussole morale de GuA�diawaye sa��est depuis longtemps dA�rA�glA�e. On a pour ainsi dire A� perdu espoir A� en considA�rant que tout se valait.

Cependant, pendant la campagne A�lectorale des joutes de 2014 qui a prA�cA�dA� un climat de tension dans la vie politique sA�nA�galaise, des personnes se disant porteuses de la vraie rupture se sont prA�sentA�es devant tout GuA�diawaye pour solliciter nos votes dans un esprit de changer radicalement la marche des affaires de la citA� en boutant dehors les anciennes pratiques nA�buleuses connues de tous.

En rA�alitA�, chers habitants de GuA�diawaye, sachez que vous na��A?tes pas encore sortis dans la��A?re des A� grands complots A�. Ca��est A� croire que la ville de GuA�diawaye reste figA�e dans ses tabous, dans ses blocages et dans ses croyances erronA�es malgrA� les ruptures annoncA�es : la vA�ritA� est que bientA?t nous allons assister au bradage des filaos dans un processus da��une totale absence de transparence vis-A�-vis des populations.

A la��annonce de ce projet, imaginez-vous que certains conseillers se sont prA�cipitA�s pour rA�clamer deux (2) parcelles pour chaque A�lu local, montrant au passage leur vraie nature. Ils ont oubliA� qua��un conseiller municipal a pour mission de veiller A� protA�ger les intA�rA?ts de la communautA� et de faire en sorte de bien informer les populations des dA�cisions prises par le conseil municipal. Au fait, je ne suis mA?me pas sA�r qua��ils fussent animA�s de cette vocation quand ils sollicitaient nos voix ?

En rA�alitA�, nous nous sommes laissA� bercer et endormir par des personnes qui ne croient en rien, qui nous ont laissA�
croire que la��on pouvait connaitre le changement.

Plus A�trange et plus grave, alors que les populations spA�culent de droite A� gauche, les maires des communes concernA�es A� savoir Sahm Notaire, Golf Sud, Wakhinane, Ndiareme Limamoulaye et de la Ville en la��occurrence Monsieur Aliou Sall, ont prA�fA�rA� garder un silence total douteux. Qua��est-ce qui est en train de se fomenter ?

Je rappelle que durant la campagne A�lectorale, le Maire Aliou Sall lors da��un meeting tenu A� MA�dina Gounass a dA�clarA� : A� Ja��appelle toute la population A� sa��opposer au bradage des filaos qui font partie du patrimoine de GuA�diawaye A�, des propos contre la��ex-maire par dA�faut, Cheikh Sarr, comme il la��a mentionnA� dans un article paru le 20/11/2013 sur www.seneplus.com.

Pourtant, cet ancien candidat, devenu aujourda��hui maire de la ville de GuA�diawaye, ne trouve rien de mieux que de se dA�tourner de ces propos da��hier. Va-t-il faire du Wakh-WakhA�te ? Une approche pareille A� la��endroit des autres quatre (4) administrateurs des communes citA�es ci-dessus.

Devrions-nous commencer A� regretter le choix dA�coulant de nos votes ? Malheureusement, choisir, ca��est renoncer A� quelque chose, ca��est donc en payer le prix. Ca��est ce que les A�conomistes appellent le A� coA�t da��opportunitA� A�, mais dans notre cas, cela sa��appelle le A� coA�t de la malchance A�.

Chers compatriotes, nous avons A�lu dans leur majoritA�, des personnes difficiles A� cerner, donc attendons A� subir la vraie loi de la jungle.

Je lance un appel A� la sociA�tA� civile, particuliA?rement de GuA�diawaye, A� se pencher sA�rieusement sur cette forfaiture qui est en train de prendre forme.

A GuA�diawaye, y a-t-il vraiment des A�lus locaux loyaux aux aspirations des populations de leur localitA� ?

Quand tout se vaut, tout devient possible, surtout le pire.

Ibrahima Diouf dit Gaye a�� Gaye
Economiste-Statisticien
Email : pape_gaye@hotmail.fr generic nolvadex


Étiquettes : , , ,



Vision Verte




Article précédent

Gestion des ordures: Les chimistes appellent la��Etat A� fermer les dA�charges A� ciel ouvert

Article suivant

Les A?cueils pour le dA�veloppement de la pA?che artisanale listA�s par un acteur





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Gestion des ordures: Les chimistes appellent la��Etat A� fermer les dA�charges A� ciel ouvert

Le ComitA� sA�nA�galais pour la chimie (Csc) organise, depuis hier, A� Dakar ses journA�es annuelles. ThA?me retenu...

18 November 2015