Urgent

Ile de carabane: un paradis menacA� par la mer

Accueil / alarme / catastrophe / changements climatiques / 29 mai 2016

nolvadex online La��A�le de Carabane, A�galement appelA�e Karabane, se dA�voile entre la mer et la��ocA�an, A� la��embouchure du fleuve Casamance, A� la��extrA?me sud-ouest du SA�nA�gal. Premier comptoir de la colonie franA�aise en Basse-Casamance, la��A�le, ballotA�e entre le fleuve et la��ocA�an, est sous la��influence da��un micro climat particulier.

Cet avantage comparatif naturel et les vestiges du passA�, une A�glise A� la��architecture bretonne, les ruines du comptoir de commercea��, continuent da��attirer les touristes et des SA�nA�galais en quA?te da��ataraxie. Le village au paysage pittoresque dA�fie le temps et non la mer. La��A�le est dA�sormais plus que menacA�e par la��avancA�e de la mer.

AprA?s une nuit de navigation, le bateau Aline SitoA� Diatta sort de la��obscuritA�. Il est A� plusieurs kilomA?tres du port de Dakar et A� quelques kilomA?tres des portes de la��embouchure du fleuve Casamance. La��ambiance reprend A� bord. Le speaker, une demoiselle, dA�livre le messageA�: A�A�BientA?t nous atteindrons la��A�le de Carabane. Mais pour le moment, vous avez A� votre droite la pointe de Saint GeorgesA�A�.

Des passagers sortent des cabines. Ils se prA�cipitent vers le restaurant. Da��autres A�changent, de faA�on dA�tendue, dans les couloirs. Le restaurant est envahi par des SA�nA�galais, des GuinA�ens, des touristes franA�ais, espagnols, allemands et suisses. Les deux ponts se remplissent. AppuyA�s sur les garde-fous, avec des appareils de photographies et des tA�lA�phones portables, tout le monde capte les paysages pittoresques de la perle des A�les fluviales et maritimes.

Le navire vogue. La��A�le de Carabane se dA�voile. Sur le trait de cA?te, des cocotiers cinquantenaires, voire centenaires, sont penchA�s, offrant une ligne da��inclinaison entre la terre et la mer. Personne ne sait pour combien de temps ces cocotiers tiendront sur la��A�le. En bas, des vagues dA�ferlent et sa��A�crasent sur la digue frontale.

Un mur en bA�ton protA?ge la��A�le sur sa partie oA? le port est amA�nagA�. DerriA?re le trait de cA?te, des restaurants et des campementsA� disputent la bande de sable avec les cases rondes, des A�difices coloniauxa�� Les maisons aux toitures en tuiles et A� la��architecture bretonne contrastent avec les habitations rondes.

Carabane porte encore son passA� plus ou moins lointain. Ca��estA� aussi son avantage comparatif par rapport A� Saint Gorges, la��A�le de DjoguA�. Au loin, de grands A�difices coloniaux dA�fient le temps et fixent les visiteurs dans le passA�.

La��architecture des autochtones offre da��autres angles de cartes postales. Lorsque la A�A�reine de CabrousseA�A� accosta, une vingtaine de touristes quittA?rent le navire. Les sacs sur le dos et les mains tenantA� des mallettes, ils se dirigent vers la��A�le A� travers le pont. Carabane viendrait du portugais Casa et Kaban (lA� oA? fissent des maisons)A� ou encore KarabanA� qui peut A?tre traduitA� par A�A�ceux qui parlent beaucoupA�A� en Wolof en rA�fA�rence aux autochtones diolas. Le Karabane avec K est revendiquA� A� la fois en langues Diolas et Wolof.

Patrimoine de la��Unesco

Mais la toponymie qui colle plus A� la rA�alitA� gA�ographique reste celle de lA� oA? les maisons fissentA�: celle da��origine latine.A� Couvrant une superficie de 57 Km2, Carabane est la principale et derniA?re A�le dans la��embouchure du fleuve Casamance en faisant cap vers Ziguinchor.

BallotA�e entre le climat maritime et fluvial, la��A�le, peuplA�e en majoritA� par des Diolas, fut le premier comptoir des FranA�ais en Basse-Casamance. Ici, les autochtones avaient cA�lA�brA� une vA�ritable civilisation du riz. En saison sA?che, la��exploitation du palmier A� huile (Elaeis guineensis) pour la production de la��huile et du vin fait partieA� des activitA�s complA�mentaires.

En arriA?re-plan de la ligne de rive et entre les cases et les paillotes, de gros fromagers dA�ploient leurs branches comme pour protA�ger les habitations de la��intrusion des rayons du soleil. Ce na��est pas pour rien que les colonisateurs ont A�tabli leurs premiers comptoirs en Basse-Casamance. Carabane est un paradis terrestre coincA� entre le fleuve et la��ocA�an. A�A�Ce na��est pas la premiA?re fois que je visite la Casamance. Je suis marquA�e par mon passage A� Carabane. Je ne sais pas pourquoi. Ca��est un endroit qui a quelque chose de particulierA�A�, dA�crit Marise, une touriste franA�aise en partance pour le village touristique da��AdA�ane.

A Carabane, la��architecture de la��A�glise, la tombe du capitaine Protet, enterrA� debout, ou encore les comptoirs en ruines sont des images A� vendre. La��A�le est classA�e au patrimoine national. Mais les rA�sidents veulent la��inscrire au patrimoine mondial de la��Unesco.

Elle prA�sente des avantages et des atouts. A�A�Je voulais faire de cette A�le une sorte de GorA�e de la Casamance, qui aurait servi de plaque tournante pour les autres campements. On aurait pu aller d’A�le en A�le en voilier ou en pirogue. On aurait restaurA� les vieilles bA?tisses A� l’ancienne et les lits A� baldaquin. D’un cA?tA�, il y aurait eu l’ethnographie traditionnelle avec les cases d’argile, de l’autre, Carabane restaurA�e comme autrefoisA�A�, rapportait le sociologue franA�ais Christian Saglio.

Les pirogues amarrA�es flottent sur les roulements des vagues. A 7 heures, certains pA?cheurs rentrent au quai. Da��autres partent avec la rame A� pagaie. Les habitants doivent remercier le ciel. Ils ont tout pour vivre de la riziculture et de la pA?che. La��inaccessibilitA� et la faible densitA� ont des retombA�es sur la protection des ressources. A�A�Ca��est une belle A�le oA? il fait bon vivreA�A�, exalte Badou Thiam, habitant de cette A�le sans voiture ni moto.

Sanctuaire de la biodiversitA�

De formation rA�cente sur la��A�chelle gA�ologique, ce village de la��extrA?me sud-ouest du SA�nA�gal est bA?ti sur un banc de sable et da��alluvions. La bande se rA�trA�cit sous le harcA?lement sans relA?che des vagues. Si rien na��est fait, la derniA?re bande de sable du littoral pourrait disparaA�tre dans un futur proche. A Carabane, le continent sa��A�rode. La perte des sA�diments na��a pas commencA� hier.

En 1849, la maison du gouverneur a A�tA� dA�localisA�e avant da��A?tre amA�nagA�e un peu en retrait. Aujourda��hui, ce site est couvert par des eaux y compris en marA�e basse. A�A�La��eau est A� moins de 5 mA?tres de plusieurs campements. Il y a des restaurants qui sont dans la��eau. La��avancA�eA�de la mer risque de perturber la quiA�tude de la��A�le »

Bactroban unguento costo soleilgeneric nolvadex


Étiquettes : , , , ,



Vision Verte




Article précédent

Un drone filme le pillage pour la Chine des derniA?res forA?ts du SA�nA�gal

Article suivant

(Video) A la dA�couverte de AVPE une association crA�e par un imam





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

Un drone filme le pillage pour la Chine des derniA?res forA?ts du SA�nA�gal

Les drones ne servent pas qua��A� faire la guerre ou A� amuser les enfants. Ils peuvent aussi devenir des armes pour...

27 May 2016