Urgent

Kenya: l’ocA�an se vide,les pA?cheurs s’adaptent pour survivre

Accueil / economie verte / international / 4 décembre 2016

Ile de Pate (Kenya) (AFP) a�� Avec masque et tuba, Ahmed Ali Mohamed plonge dans les eaux de la��ocA�an Indien, pour examiner la faune et la flore marine. Son rA?le na��est pas de pA?cher, comme la��a fait sa famille pendant des gA�nA�rations, mais seulement de compter les poissons.

Mohamed est la��un des premiers anciens pA?cheurs A� A?tre formA�s pour surveiller les rA�cifs sous-marins au large de la��A�le de Pate, dans le sud-est du Kenya, oA? la��avenir des pA?cheurs sa��est assombri avec la baisse des stocks de poissons.

A Pate, situA� sur la��idyllique archipel de Lamu, les pA?cheurs doivent aujourda��hui sa��adapter pour survivre, aprA?s avoir dA�couvert que la��ocA�an na��est pas une ressource sans limite. La pA?che y est devenue la principale source de revenus quand le tourisme a dA�clinA� aprA?s une sA�rie da��enlA?vements par des pirates en 2011 et une hausse des attaques menA�es par les islamistes somaliens shebab.

Les responsables communautaires craignent aujourda��hui, avec la rarA�faction des poissons, que la pauvretA� na��augmente.

A� Quand on en arrive A� un point oA? les gens na��ont rien A� faire, na��ont pas de revenus (et que) la pauvretA� augmente, ils na��ont plus da��autre option que de finir par rejoindre des mauvais groupes comme les shebab A�, estime Atwas Swabir, le prA�sident de la rA�serve marine de Pate.

La pauvretA� est dA�jA� bien enracinA�e. Sur la��A�le bordA�e par la mangrove, la��A�lectricitA� na��a atteint le village de Faza que deux mois plus tA?t.

Des dizaines da��enfants traA�nent sur le rivage. SelonAtwas Swabir, nombre da��entre eux finiront pA?cheurs, A� qua��ils le veuillent ou non A�. Rendre la pA?che viable sans dA�truire la��environnement est donc capital.

PrA?s de la��endroit oA? Mohamed prend des notes, deux embarcations traditionnelles appelA�es dhows (boutres) A�tendent un filet au maillage A�troit qui emporte tout dans son sillage, y compris de jeunes poissons et quelques morceaux de corail.

A� Ca��est ici que la reproduction a lieu, que (les poissons) dA�posent leurs A�ufs. Les pA?cheurs ciblent directement ces rA�cifs A�, explique Juliet King, conseillA?re pour le Northern Rangelands Trust (NRT), une organisation de dA�fense de la��environnement.

Le programme de surveillance des rA�cifs, financA�e par la��organisation amA�ricaine Nature Conservancy, est destinA� A� aider les pA?cheurs A� mieux prA�server leurs ressources, en utilisant une mA�thode proche de la jachA?re, qui laisse certaines zones au repos le temps qua��elles se repeuplent.

A plus long terme, le but est de permettre aux pA?cheurs de sa��A�loigner da��un secteur cA?tier trop fragile.

A� Nous essayons da��encourager (les pA?cheurs) A� A�tendre leur zone de pA?che A� des eaux lA�gA?rement plus profondes et moins exploitA�es, afin de nous attaquer au problA?me fondamental de la surpA?che A�, indique George Maina, coordinateur du projet pour Nature Conservancy.

La��urgence est da��autant plus grande que la construction prA�vue dans les environs da��un nouveau port industriel devrait aider au dA�veloppement de la rA�gion, mais augure mal de la��avenir de quelque 4.000 pA?cheurs sa��ils restent prA?s des cA?tes.

Plus au large, ils pourraient augmenter la taille de leur pA?che et pA?cher des poissons da��une valeur marchande plus importante. Mais cela requiert de la glace pour le stockage et un marchA� sur lequel les vendre.

Un nouveau projet en ce sens est A� la��essai. Des dhows quittent Pate avec des caissons de glace A� bord. Le jour da��aprA?s, la pA?che, composA�e de vivaneaux, de thons, et da��empereurs est confiA�e A� un hA?tel proche, qui loue un congA�lateur aux pA?cheurs, avant da��A?tre envoyA�e vers des restaurants hauts de gamme et des lodges dans tout le Kenya.

Mohamed Mwanaheri, 40 ans, dit avoir plus que doublA� ses revenus avec ce nouveau programme pilote.

Fuzz Dyer, conseiller pour NRT et propriA�taire de la��hA?tel oA? le poisson est congelA�, estime que les pA?cheurs peuvent produire 400 kg de poissons de bonne qualitA� chaque jour si on les aide A� modifier leurs pratiques et A� A�couler leur pA?che.

Afp Januvia sale order Bentyl


Étiquettes : , , , , ,



Vision Verte




Article précédent

What are Values of a Two-Year School.

Article suivant

Exactly what are Values of a Two-Year College or university.





Vous aimerez aussi



0 commentaire


Laisser un commentaire


Plus d'articles

What are Values of a Two-Year School.

Enhanced education and learning within this country is immediately becoming a need with the organization team rather then...

3 December 2016